INSCRIPTIONS AU CENTRE DE LOISIRS : LE BUG !

INSCRIPTIONS AU CENTRE DE LOISIRS : LE BUG !
Dysfonctionnement de la plateforme C2L Facil’familles
 
 
Les inscriptions en centre de loisirs  sont, pour certaines équipes d’animation, un vrai parcours du combattant. Cela est dû notamment aux diverses défaillances du logiciel C2L.
La plus grande partie des inscriptions doit être faite par les familles via le portail Facil’familles. Or depuis la rentrée, les parents (qui jouent le jeu) ne peuvent plus effectuer cette inscription. En effet, il existe une anomalie sur le portail Facil’familles qui empêche les familles lorsque l’enfant s’est déjà présenté en présence exceptionnelle, de s’inscrire directement. Cela peut représenter dans certains cas la totalité des enfants du centre de loisirs : le premier mercredi peu d’enfants sont déjà inscrits!
À la mise en place du système, lors des diverses présentations, il avait été annoncé que le formulaire papier serait marginal et que les parents serait très largement incités à utiliser le portail. Néanmoins, il s’avère que les nouvelles brochures informent les parents qu’ils ont la possibilité d’inscrire leurs enfants en utilisant, aussi bien le formulaire papier que le site internet. La communication a donc changé, le formulaire papier n’est plus une solution exceptionnelle mais devient un moyen d’inscription comme un autre !
Ceci représente un surcroit de travail important pour les équipes d’animations qui en plus de toute l’organisation de la rentrée, doivent gérer cette recrudescence de formulaires papiers et de communications avec les familles.
Sans compter les difficultés récurrentes :
·       À inscrire les nouveaux enfants notamment ceux de 2 ans et demi.
·       Des parents qui inscrivent leur enfant via le portail  sans retour sur l’interface des REV.
·       Case déjà cochée sur le portail ce qui est une source de confusion (les parents pensent que leur enfant est déjà inscrit).
Les premiers  interlocuteurs des familles sont le REV et les animateurs : ce sont eux qui essuient les plâtres de la défaillance du système. Ceci est d’autant plus  inacceptable au vu du discours de la cellule Facil’Familles sur ce sujet. Voici exemple de réponse de la cellule Facil’familles à un REV : « Je souhaitais vous rappeler que les REV bénéficient systématiquement d’un délai supplémentaire d’une semaine après la fin de la période d’inscription pour saisir les bulletins papiers. Compte tenu du fait que ces difficultés sont dues à un problème technique, le délai de saisie des inscriptions papier pourra éventuellement être prolongé ». Au lieu de proposer une résolution du problème, seul le temps pour effectuer les saisies est rallongé…
L’UNSA ANIMATION, depuis le début de la mise en place des préinscriptions, déclarait n’avoir aucune opposition de principe à un système de « préinscriptions » à la Ville, mais a toujours manifesté ses doutes quant à l’efficacité du système choisi. Les récents évènements démontrent un peu plus l’instabilité du système et la surcharge de travail occasionnée. Quid des résultats du sondage sur les préinscriptions?
L’UNSA ANIMATION avait proposé au moment du lancement des pré-inscriptions la mise en place dans les mairies d’arrondissement de terminaux accessibles aux parents où ceux-ci pourraient alors inscrire leurs enfants avec l’aide éventuelle d’un agent de la mairie. Outre que cela résout la question des formulaires papiers, cela dégagerait aussi les REV de la pression qui est exercée par Facil’familles et par les parents.
Enfin il serait intéressant de penser à un allègement du dispositif. En effet, un des principaux objectifs de la mise en place de la préinscription était la lutte contre le gaspillage, or pour le mercredi après-midi cet objectif est inopérant et nous pouvons même constater que les effectifs sont stables. Cela revient donc à créer un surplus de travail pour les REV et une complexification du système pour les parents. L’UNSA Animation préconise l’abandon pur et simple des inscriptions pour le mercredi après-midi.
 
Le 9 Octobre 2017.