DIAGNOSTIC DE TERRITOIRE: IL EST URGENT D’ATTENDRE

DIAGNOSTIC DE TERRITOIRE: IL EST URGENT D’ATTENDRE 

Une nouvelle demande de l’administration est apparue il y a quelques mois, venant de nouveau déstabiliser les REV.

Il leur a été demandé de réaliser un diagnostic de territoire très précis en tenant compte de données INSEE et autres diverses sources d’information.

Les motifs et la justification de cette nouvelle charge de travail demeurent flous et suscitent quelques interrogations. 

– Pourquoi cette demande?

– Pourquoi une date limite pour rendre ce document?

– Pourquoi les REV ont-ils été désignés pour effectuer cette tâche ?

– Pourquoi revêt-elle un caractère obligatoire ?

A l’heure où nous parlons l’avenir du périscolaire parisien demeure incertain, dans ce contexte ; quel est l’utilité de pérenniser une tache dont Il pourrait s’avérer que l’utilité soit remise en question avant même que quiconque ne s’en soit servi ?

Nous notons, de surcroît, que le timing choisi par la DASCO est particulièrement surprenant, les grèves des transports et des agents mobilisent fortement les énergies de tous les acteurs de l’animation. Était-ce bien le moment opportun d’ajouter une tâche pour laquelle l’utilité n’a pas encore été démontrée ?

Quant aux remontées de terrains qui pourraient en revanche s’avérer fort utiles, elles ne sont ni collectées ni exploitées. Les initiatives locales ainsi que les projets pédagogiques sont autant d’indicateurs et d’éléments qui permettraient à la DASCO d’avoir une réelle visibilité sur la traduction concrète du PEDT et la manière dont les équipes d’animation le font vivre au quotidien.

L’UNSA ANIMATION a demandé une audience auprès de la DASCO afin d’éclaircir cette situation. Entre temps nous avons obtenu un report des date limites ; la DASCO en a informé les circonscriptions par mail vendredi dernier. Il a été décidé de décaler au 10 février 2020 l’échéance fixée pour le retour des grilles d’analyse.

Pour l’UNSA ce report n’est que la première étape avant une clarification des attentes sur ce document et sur les limites à poser sur la charge de travail des REV. Cette tâche, comme beaucoup d’autres, vient de nouveau perturber l’équilibre que les REV arrivent difficilement à trouver entre leurs tâches administratives et la composante essentielle de leur métier à savoir le travail pédagogique auprès des équipes et des enfants.

 

L’UNSA souhaite de bonnes fêtes de fin d’année à tous les agents !