Législation générale
Réglementation Paris
Réforme catégorie B
Nouvelles défraîchies
+ Année 2018
+ Année 2017
+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
+ Année 2013
+ Année 2012
+ Année 2011
Le Webmester et vous
Restons en contact !

Pour nous joindre, une seule adresse :
unsaparis@orange.fr

Vos permanents :


Mr Dominique M'GUELLATI :
dominique.mguellati@paris.fr
           01 43 47 84 43
Mr Éric BELIAH :
           01 43 47 84 43
eric.beliah@paris.fr

10 avenue Ledru Rollin
            75012 PARIS

PP.jpg
résultats enquête primes UNSA 2013

billets.jpeg

ENQUETE PRIMES :

 SECRETAIRES ADMINISTRATIFS - TECHNICIENS SUPERIEURS  AVRIL MAI 2013

 

Merci aux 800 personnes qui ont bien voulu consacrer quelques minutes pour répondre à notre enquête, faisant suite principalement au courrier de la DRH de janvier 2013 et destiné à tous les agents.

 

Ce courrier individuel récapitulait l’ensemble des primes et indemnités versées au cours de l’année 2012.

 

Nous l’avons maintes fois dénoncé, ce courrier ne présente qu’un intérêt mineur, chaque agent pouvant en effet par une simple addition, parvenir aux résultats énoncés par l’Administration, évitant ainsi à la Ville des frais d’envois peu justifiés.

 

 Il eut été en effet plus judicieux pour l’Administration, et vos remarques l’attestent, de profiter de ce courrier pour éclaircir l’attribution des primes dans le maquis ténébreux de leur répartition.

 

Une grille de lecture comportant le montant moyen et maxima de chaque prime aurait par exemple été fort appréciée. Elle aurait permis à l’agent, à la manière de la notation, de se situer sur une échelle de valeur, et de solliciter, le cas échéant,  auprès de sa direction, des remarques éventuelles ou des explications sur sa propre situation.

 

Or, rien de tout cela, la Municipalité, pour monter son « désir de transparence » !!! s’est contentée de la « portion congrue », en ne diffusant qu’une information très partielle que chaque agent pouvait connaître de toute façon.

 

Notre but à travers cette enquête consiste à vous fournir d’après vos renseignements des montants moyens et maximum, vous permettant de vous situer :

- par grade, élément  le plus important.

Nous avons voulu aussi à titre indicatif décliner ces montants :

- par tranche d’âges ;

- par direction.

Ces deux derniers éléments seront publiés dans un second temps.

 

Cette enquête ne prétend pas à l’exhaustivité parfaite, elle ne recueille que les montants des collègues qui ont bien voulu nous répondre.

Les résultats concernant les directions sont sans doute moins pertinents, car un nombre moindre d’agents a renseigné cette rubrique, les informations  sont donc à prendre sous toutes réserves.

 

Les résultats de ce sondage seront bien sûr présentés à l’Administration, avec demande d’audience, afin d’expliciter nos revendications.

Jusqu’à présent, et malgré nos demandes par courrier concernant les primes, la Municipalité n’a pas daigné répondre. Sa dernière réponse à l’UNSA sur ce sujet date du 31 mai 2011 et concernait les moyennes des primes 2010 (cf notre site http://www.unsa-paris.fr/sa/articles.php?pg=50).

 

Le bureau des personnels administratifs et techniques de l’UNSA souhaite que ce questionnaire ne soit qu’un début. Nous vous proposons de continuer ce débat en nous faisant part de vos réflexions, de vos commentaires et  de vos questions, sur notre forum.

 

Ils seront tous les bienvenus…

 

--------------------

 

BREVE ANALYSE DE L’ENQUETE :

 

Une partie importante des primes des administratifs est fixée « au mérite »

 

Pour l’évaluer, l’Administration introduit l’idée de performance et de résultat par rapport à des objectifs à atteindre qui doivent être définis lors de l’entretien individuel  d’évaluation.

Mais rappelons que pour quantifier un travail de qualité (nous précisons bien de qualité…, pas normé avec des critères de temps précis) les objectifs sont difficiles à déterminer, et s’ils ne sont pas atteints, l’agent peut se voir pénalisé.

 D’où la démotivation de certains de nos collègues : on atteint coûte que coûte les objectifs, au détriment de la qualité du service rendue, d’autant plus accentuée par le manque de personnel.

 

De plus, les évaluations sont purement subjectives et dépendent du bon vouloir de la hiérarchie. Un critère  d’équité consisterait à faire coïncider les fonctions aux grades, ce qui est loin d’être le cas à la Ville de Paris.

 

Par ailleurs, les « primes » sont un sujet tabou à la Ville, aucun lieu, aucune instance ne permet la discussion des éléments variables (même le récent service de Médiation, mis dans le cadre de l’accord Santé et Sécurité au Travail) : on peut contester sa note, ses fonctions, ses attributions,  pas ses primes…

 

COMMENTAIRE CONCERNANT LES S.A. :

 

IFTS :

Des minima équivalents à 0, c’est inadmissible, certains de nos collègues déclarent ne percevoir aucune prime.

Rapport de 1 à 3 entres les montants moyens et les montants plafonds.

 

Primes de rendement :

Des écarts de plus du simple au double entre montants moyens et plafonds

 

Indemnité départementale :

Rapport de 1 à 2  entre montants moyens et plafonds

 

IAT :

Ecarts de 1 à 3 entre montants moyens et plafonds.

 

 

Au final, presque 1 agent sur 2 (47,52 % pour les SA et 45,04 % pour les TS : tous grades confondus) perçoit moins que les montants moyens : c’est considérable et intolérable.

 

A noter que l’écart entre moyenne et maxi est moindre chez les TS que chez les SA.

Globalement cependant, en moyenne, tous grades confondus, les SA  perçoivent par rapport aux TS,  un montant supérieur de 1210 € de primes annuelles.

 

Dans notre prochain numéro, nous publierons les commentaires des résultats par rapport aux directions et à la pyramide des ages.

 

Nos revendications pour les SA :

 

- des montants moyens largement à la hausse, et connus de tous les SA ; compte tenu de la charge de travail toujours en augmentation, des responsabilités supplémentaires, des missions nouvelles, de la professionnalisation des postes exigeant des technicités accrues.

- des variations maximales  de + ou – 10 % en fonction de la manière de servir, sans qu’aucun agent, même touchant les montants plafonds, ne soit lésé.

- des primes spécifiques relatives  aux missions réellement effectuées (encadrement, technicités particulières…)

- les écarts considérables constatés pour un même poste à responsabilité égale, sont totalement injustifiés, parfaitement inéquitable et doivent être prohibés par l’Administration…

(cliquer sur le tableau pour l'agrandir)

Tab_primes_SA.gif


 

--------------------

 

COMMENTAIRE CONCERNANT LES T.S. :

 

On avait des doutes, on le supputait: des rumeurs, des bruits de couloir dans certaines directions nous venaient aux oreilles.

Depuis belle lurette, les primes des techniciens ne seraient plus intéressantes.

L'enquête de l'UNSA nous a permis d'en avoir la confirmation et surtout d'en connaitre l'ampleur.

Il est bien fini le temps ou les techniciens avaient des montants de primes que les autres catégories B enviaient.

 

En comparant nos montants de primes avec la filière administrative, on s'aperçoit d'une très grosse différence sur les montants maxi des primes touchées par les agents. Il est presque le double dans chaque grade. Même les TSAP sur un emploi de "Chef de Subdivision" ne peuvent rivaliser avec les montants maximums des primes perçues par des Secrétaires Administratifs.

 

Sur le montant moyen les SA touchent quasiment 50 % de plus que les TSAP et il n'y a que sur les montants mini que les TSAP peuvent rivaliser !!!!

 

Quelques chiffres.

NB: Les moyennes ont été obtenues après avoir supprimé du calcul le montant mini et maxi de chaque prime dans chaque grade pour éviter les répercussions des extrêmes sur la moyenne des grades.

* Ne correspond pas forcément au même agent

Tab_primes_TS.png

On constate que :

 

1- Aucun agent, ayant répondu, n'a touché le montant maxi de prime possible dans aucun des grades de TSAP.

 

2- Si sur les RA le maxi est proche de ce qui est possible, pour la prime de gestion, par contre, il y a encore une marge de progression.

 

3- À surveiller et à approfondir, des agents déclarent des montants de primes en dessous des minimums annuels de nos grades?

 

4- Sur le corps des TSAP aucune Direction n'est apparu comme très généreuse par rapport aux autres.

La différence de prime maxi entre le 1er et le 2éme mieux lotis, de directions différentes dans chaque grade, est très importante pour les TSP (env 1500€), importante pour les TS (env 650€). Ecart peut être lié à l'âge ou à la réforme?

Pour les TSC (env 160€) pour les chefs de subdivisions (env 100€)

 

5- Il est grand temps pour la Ville de Paris d'appliquer les nouveaux coefficients de RA (20 – 18 – 13.5) qui sont utilisés au Ministère de l'équipement depuis déjà 2 ans.

 

Cela donnerait une augmentation d'environ (+ 800€) pour les TSP/TSC et (+ 600€) pour les TS.

 

--------------------

 

En janvier dernier, Marylise Lebranchu, Ministre de la Fonction Publique, annonçait son souhait de refondre le système des primes au mérite en le basant non plus sur des performances individuelles, mais sur des critères collectifs reconnaissant l’engagement et le comportement d’une équipe et des personnels. Puisse-t-elle être entendue à la Mairie de Paris ?

Parallèlement, hélas,  elle annonçait aussi son désir de stopper la hausse du taux des primes !

Belle démotivation : taux d’indice gelé, hausse des primes stoppée, promotions au rabais

Que reste-t-il d’attractif dans nos carrières ?

 

--------------------

 

 

VOS OBSERVATIONS  :

 

Ils sont nombreux, nous avons sélectionnés les plus significatifs. Ils sont classés sous 3 rubriques qui reflètent vos critiques du système :

 

Merci tout d’abord à toutes celles et ceux qui ont témoigné leur satisfaction de la mise en place de l’enquête par l’UNSA.

 

 

Opacité des primes :

Elle est malheureusement  légendaire, nous avons maintes fois abordé le sujet,  dans les colonnes de notre mensuel et vos propos et commentaires le confirment amplement.

 

Cette pratique néfaste  est tellement ancrée dans les consciences, que nos collègues ne croient plus à la transparence, malgré les soi disantes bonnes intentions de l’Administration tout dernièrement.

Or, ce besoin d’équité et de clarté, tout à fait légitime, reste  fondamental. Il permettrait à chacun de se situer sur une échelle de valeur, en se comparant avec ses collègues.

Autrement dit, les agents  demandent des barèmes, des grilles, à la manière du système de notation qui valoriseraient leurs compétences, et la quantité de travail rendue.

 

Inégalité totale dans l’attribution des primes. :

 

Le vieil adage : « A travail égal salaire égal », est aux antipodes de la réalité concernant les primes à la Mairie de Paris.

La plupart de nos collègues se plaignent de ne pas être rétribué, en éléments variables, en fonction des efforts qu’ils accomplissent journellement au service des Parisiens.

 

Les tâches se sont complexifiées au cours des années, le rendement s’est accru, les responsabilités se sont intensifiées, mais les primes en revanche n’ont pas suivi ces profondes mutations, elles stagnent et sont restées à la traîne.

Elles ne correspondent plus aux nouvelles missions.

Les collègues se plaignent de ces diversités et inégalités :.

Combien, nous ont affirmé : « Je fais le même travail que mon collègue, et pourtant, il est mieux rémunéré que moi, j’ai essayé d’obtenir des explications de mon chef de service – aucune justification ? »

On peut avoir à la Mairie de Paris, des éclaircissements sur sa notation, sa rémunération, son travail, sur ses missions  PAS SUR SES PRIMES !!!.

 

 Le système demeurant totalement opaque, le moindre dévoilement de ce brouillard ébranlerait l’édifice, qui ne peut se maintenir que par ce bricolage savamment orchestré par la hiérarchie.

On ne compte plus les agents ayant à juste titre l’impression « que tout cela est accordé «  à la tête du client » et que tout le système est fondé sur la subjectivité de la hiérarchie.

C’est très dur de motiver les équipes dans ces conditions.

 

Les agents ont bien conscience, que les débuts de l’activité professionnelle sont essentiels quant à l’attribution des primes ; plus vous débutez bas, plus les difficultés seront importantes pour rattraper vos collègues, même si vous changez de service.

 

Car la mobilité, tant vantée par l’Administration, peut s’avérer être un frein, à une progression des  primes, nos collègues nous l’ont affirmé en produisant des exemples. 

On réclame plus de la justice et de cohésion, et surtout obtenir des explications cohérentes en cas de pénalisation.

Les primes ne sont pas en harmonie avec les tâches réalisées : encadrement, travail supplémentaire, contraintes horaires, etc.… certains nous disent : « dans mon poste précédent, je  n’avais pas de réelles responsabilités, dans mon nouveau poste j’encadre tant d’agents mes missions se sont accrues et cependant je conserve quasiment le même montant de primes » Bravo pour la motivation !

De même le changement de grade, ce n’est pas « le miroir aux alouettes » que l’on pouvait espérer. Les agents sont en effet très déçus dans leur immense majorité, le montant des primes n’augmente quasiment pas, la promotion n’est réelle que sur le papier, très peu sur le porte-monnaie. 

 

Pas de reconnaissance professionnelle :

 

La plupart des SA, ont des postes d’encadrement, mais pas de primes spécifiques : commentaires de nos collègues : « Quel intérêt avons-nous alors à accepter des postes d’encadrement ? ».

Autre critique : la prime départementale, elle  parait être, à juste titre, la plus opaque et la plus inéquitable.

 

On se plaint également des énormes divergences dans l’attribution des montants.

Un agent au maximum, est-il 10 fois meilleur qu’un agent au minimum ?

Certains ne comprennent pas, ils sont notés au maximum 20/20 depuis des années, alors que le montant de leurs primes demeure incroyablement faible.

 

 Le lot quotidien de la Mairie actuellement : restructurations incessantes, responsabilités supplémentaires, accroissement des missions, stress, souffrance au travail, etc.… : le sentiment quasi-général est que la ville s’en moque, pas de primes supplémentaires !

A quoi cela sert-il dans ces conditions de passer des concours de plus en plus sélectifs pour au final être aussi mal payé ?

 

---------------------------------------

 

QUELQUES COMMENTAIRES DIRECTS DE S.A. ET DE T.S.

 

1- Utilité de cette enquête

 

- pour répondre à la question: n'était pas dans le tableau la solde IAT (64A) et PR B-T2 (45T), en tout cas félicitation pour cette initiative que je ne peut que soutenir!

 

- quand on est dans une très petite direction c'est compliqué de l'afficher,

en tout cas même si ne suis que peu souvent d'accord avec les positions nationales de l'UNSA, je vous félicite pour cette action

 

- Merci pour cette initiative qui, je l'espère, apportera un peu de transparence.

 

- Excellent initiative, merci à vous !

 

-  Comme cadres, nous ressentons ce besoin de transparence au quotidien, même entre services. Votre démarche va donc dans le bon sens.

 

- très bien votre sondage. Effectivement c'est vraiment nous prendre pour des idiots et des incompétents que de nous envoyer le montant que nous pouvons nous-mêmes calculer. Et dire que l'on nous impose des économies sur le papier....

 

- merci pour cette initiative et diffusez en largement les résultats

 

- Bonne idée ce questionnaire, cela permettra de savoir où on se situe par rapport aux personnes du même grade. Merci

 

- Merci à vous de tenter de rendre plus transparente la répartition des primes. En espérant que les résultats seront là...

Cordialement

 

- en tout cas bravo pour votre initiative de transparence

 

- Merci de faire une synthèse des résultats obtenus dès que possible svp.

 

- en espérant que les chiffres seront publiés ?

 

- peut-on avoir la moyenne?

 

- je souhaite un retour sur les réponses pour savoir où se situe la moyenne merci

 

 

2- Opacité des primes

 

- Personne ne semble connaître le fonctionnement des primes. Cela semble curieux surtout lorsqu'il s'agit de l'utilisation des deniers publics...

Exigeons a transparence sur leur mode d'attribution, le calcul de leur montant...

 

- On peut toujours espérer plus de transparence ........ mais ne rêvons pas !!!!

 

- le calcul et le barème des primes demeurent flous

 

- Opacité des primes...

 

- j'aimerais effectivement connaitre les moyennes de primes ainsi que les primes les plus et les moins élevées par direction et par grade

 

- marre de la magouille sur le versement des primes

 

- je suis TSP (avant réforme) / TSC depuis octobre 2011 je ne sais pas si je suis à 100% des primes de TSC. Système de répartition non clair pour encore brouiller les pistes. Par ailleurs je souhaiterais que les primes soient mensualisées pour faciliter la gestion comptable personnelle.

 

- Où puis-je trouver le montant moyen des primes pour un technicien de même ancienneté et travaillant à temps partiel comme moi? Juste à titre d'information et pour pouvoir me situer à l'ensemble du même corps.

 

 

3- Inégalité totale dans la répartition des primes

 

- j'effectue les mêmes tâches et ai la même fonction que mes autres collègues mais je ne bénéficie pas les mêmes primes au bout de 23 ans d'ancienneté ! Mon travail est reconnu comme très satisfaisant par ma hiérarchie mais les primes ne vont pas avec : où est la récompense au mérite. De plus, certains venant d'autres directions ont pu bénéficier de leurs anciens avantages qu'ils ont conservés. Quand j'ai demandé le relèvement de mes primes, on m'a répondu que c'est mon ancienne direction qui ne m'avait pas bcp donné mais qu'ils ne pouvaient pas faire grand chose ! C'est génial pour motiver une équipe !

 

- J'espère qu'au moins 80 % des SA et TS participeront à cette démarche.

C'est en effet une excellente initiative et la seule façon d'y voir clair !

Oui, peut être vais-je découvrir que je suis "bien doté" ou peut-être vais-je découvrir le contraire !

Mais ce n'est pas de cela qu'il s'agit. Moi je veux parler de justice et de cohérence ! Parce qu'en soit, cette collecte n'a que peu d'intérêt si en face on ne lui met pas les missions générales (génériques) du SA en question : encadrements ? Combien d'agents ? Contrainte horaire ? Travail le week-end ? Horaire fixe ou variable ?

Bref, je ne veux pas toucher au centime près ce que mon voisin touche, je veux qu'on me dise pourquoi je touche moins, et je veux être sûr de toucher plus parce que je le mérite.

 

- Je suis en colère de ma faible indemnité départementale et de l'absence de réponse de la D.R.H. Pourquoi une si grande disparité avec des agents qui ont passé le concours avec moi ? Disparité aussi au niveau des promos. L'administration est complètement inique !!!

 

- S'agissant de rendement et travaux supplémentaires j'ai largement contribué autant comme SA que dans mes fonctions précédentes, mais la valorisation financière est loin d'être acquise au vu des montants maximums attribués à certains

 

- Il est clair que je suis pénalisé mais je ne parviens pas à obtenir d'explication. Mes collègues SA classe normale ont plus que moi en indemnité départementale

 

- Les primes à la ville sont attribuées tout au moins pour les administratifs, "a la tête du client", et ne sont que le fruit de la subjectivité du chef de service. Il eut été judicieux d'établir dans le courrier adressé à chaque agent, un référentiel mentionnant pour chaque grade et chaque direction, le montant plafond, le montant moyen et le montant minima des primes. Ainsi chaque agent aurait pu se situer sur une échelle de valeur. Ce qui n'est pas le cas actuellement. Ce courrier n'a guère de valeur, chaque agent pouvant calculer lui-même les montants mentionnés par l'Administration.

 

- bien que je trouve mes primes convenables, il y a quelques années j'avais un poste sans trop de responsabilités et à l'époque j'étais quasiment au plafond des primes ; plus j'avance en responsabilités et en disponibilité moins les primes sont réévaluées ; je n'ai pas beaucoup de points de comparaisons et il est difficile de parler de primes dans mon service donc je ne sais plus à quel niveau je me situe

 

- En 2011 promotion classe sup puis réussite à l'examen professionnel classe ex, mais aucune augmentation de mes primes. Pire, j'étais au maxi de la prime départementale (pour ne pas augmenter mes primes mensuelles les années précédentes)et avec le passage en classe ex je suis passée au montant mini de la prime départementale en étant au 6ème échelon.

 

- Etant donné que le montant des primes n'est pas en rapport avec la charge de travail (du moins pour un certain nombre dont je fais partie...), je revendique une véritable information sur les primes (même pour obtenir un barème à jour, c'est quasi impossible ! et plus d'équité dans l'attribution. Si je ne me trompe, il me semble que cela existe à l'Etat. Pourquoi la Ville de Paris ferait-elle exception ?

 

- Il y aurait, paraît-il, une tradition à la DPA qui fait que lorsque l'on y arrive en tant que technicien ou que l'on ait été reçu au concours de TSP ou encore même quand on évolue et change de grade (tout cela sans changer de poste), alors d'office la RA que l'on doit toucher est ramenée à -10% du TMR; est-ce le même régime pour toutes les directions?

Est-ce normal d'autant plus quand on n'a pas changé de poste, que l'on n'est donc pas "nouveau" à la DPA?

A noter que dans ce cas même la PG est ramenée elle aussi à -10% du TMR.

 

- Je ne comprends pas comment sont attribuées les primes, parce que je suis en dessous de la moyenne (-10%)pourtant je suis un bon élément, cela me démotive. Dans mon service, nous avons comparé les primes et que tu travailles ou pas, c'est pareil. Je veux plus de transparence et qu'on m'explique pourquoi mes efforts ne sont pas pris en compte. Merci pour votre démarche.

 

- je pense que savoir dans quelle direction chacun est n'est pas suffisant. Les personnes qui travaillent en relation directe avec les responsables des directions sont certainement mieux servies que les autres. Mon service est XXXX et dans mon service la plupart des TS touche moins de 90% de la moyenne des primes.

 

- C'est dur de gagner sa vie!!!

 

- Blocage depuis x années.

Aucun moyen de se motiver.

Que faire quand on est bloqué en carrière et en primes pas au maxi!

 

- pour les mêmes fonctions primes inférieures aux SA à indices inférieurs

 

- les primes sont totalement soumises aux desiderata des chefs de service. Ainsi au sein d'une même subdi, deux TS arrivés à la ville à la même date (même concours) ont des différence de primes supérieurs à 100 € mensuels.

 

 

 

4- Rapport très lointain entre montants des primes et service rendu : pas de reconnaissance professionnelle

 

- avant le déploiement d'ALIZE et de GO et d'EPM dans mon unité, il y avait :

un SA qui préparait les marchés et qui suivait leur exécution

un CAT C qui liquidait les factures

un technicien qui engageait le budget dans GIPO

 

, le CAT C est parti en CSP comptable, le technicien est parti à la retraite résultats des courses, je fais seul le travail qu'ils accomplissaient. On peut m'objecter pour la compta: c'est le CSP qui fait tout ( il n'en n'est rien) la charge de travail comptable restant aux DO est considérable.

Pour les marchés, la DA fait tout, idem c'est faux, Nous sommes obligés de contrôler toutes les pièces de marché, et le suivi de l'exécution du marché relève toujours de la DO.

Certes, il y a eu harmonisation du travail, mais complexification accrue et bien sûr encore plus de temps passé sur écran et du temps à résoudre les nombreux dysfonctionnements d'ALIZE.

Pour autant, pas un euro de prime supplémentaire!!!!!!!

 

- Je suis titulaire à la Ville de Paris depuis XXXX et en tant que SA depuis XXXX. J'encadre une équipe de 7 personnes, aucune prime spéciale pour cet encadrement.

 

- une hausse sensible de la prime départementale serait la bienvenue...

 

- Cette année, j'ai eu une indemnité départementale de 640 euros, ce que trouve inadmissible au regard du nombre d'années que je suis à la Ville : 35 ans, de ma notation : 20/20 depuis 10 ans et de mon indice brut : 516.

Je ne souhaite pas que ce commentaire reste anonyme.

Je souhaiterais par ailleurs que vous puissiez m'adresser une grille indiquant le montant moyen des primes accordées en fonction de l'indice.

Je vous en remercie bien sincèrement.

(suivent des informations à caractère personnel que nous n'avons pas souhaité publier).

 

- oui je suis mal payée car je suis à mi-temps thérapeutique et travailleuse handicapée. Personne ne fait rien pour améliorer les conditions de travail des personnes malades c'est lamentable

 

- entre 2011 et 2012, j'ai eu une augmentation de 1.62 %!!! dérisoire et scandaleux ! Pour un SA promu principal en 2011, en devenant chef de bureau à la suite d'une restructuration, donc une augmentation de travail considérable, qui me donne le sentiment de ne pas être valorisé.

D'autant que le passage de 2010 à 2011 n'était déjà pas terrible.

 

- mes primes stagnent depuis plusieurs années , pas d'évolution significative des primes en étant passée de la classe normale à la classe sup

 

- primes presque stables depuis 3 ans

 

- depuis mon arrivée dans l'administratif l'augmentation c'est réduite d'année en années, cette année j'ai 93€ de plus que l'année dernière pourquoi passer des concours ?

- adjoint au chef de (service) depuis 6 ans, la promotion d'attaché de l'an dernier me tendait les bras les syndicats en ont décidé autrement.....

Je dois maintenant faire l'interim à partir de mai (départ en retraite de ma chef de XXX), je verrai en fin d'année si je suis récompensé comme un bon petit soldat...

 

- sur poste de cadre A sans en avoir tous les avantages !!!!!!

 

- Depuis grâce à un concours je suis passée TSP le XXXX et TSC le XXXX : aucun changement de prime encore reçu.

Cdlt

 

- Je suis au dernier échelon (depuis XXans) et 37 ans à la ville.

J'ai passé tous les concours.

Pour la nomination sur un emploi de chef de Subdivision...ça n'existe pas pour moi ...mais pour les autres ==>c'est "OUI"...sans commentaire!!!!!!!!!!

 

- Malgré une note à 20 depuis des années avec des appréciations élogieuses, il semble que mes primes soient au dessous de la moyenne de ma direction

 

- j'ai encore de la chance d'avoir ma prime de gestion !

 

- chef de subdivision avec un total de prime inférieur à certain technicien en chef.......chercher l'erreur.

 

--------------------------------------

 


Date de création : 23/05/2013 @ 11:21
Dernière modification : 16/09/2014 @ 13:32
Catégorie :
Page lue 10984 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

^ Haut ^