Législation générale
Réglementation Paris
Réforme catégorie B
Nouvelles défraîchies
+ Année 2017
+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
+ Année 2013
+ Année 2012
+ Année 2011
Le Webmester et vous
Restons en contact !

Pour nous joindre, une seule adresse :
unsaparis@orange.fr

Vos permanents :


Mr Dominique M'GUELLATI :
dominique.mguellati@paris.fr
           01 43 47 84 43
Mlle Alexandra BRANDINI-BREMONT :
alexandra.brandini-bremont@paris.fr
           01 42 76 70 86

PP.jpg

Enquête Bédier
SYNTHESE DES RESULTATS DE NOTRE SONDAGE BEDIER
 
 
Merci à tous ceux qui ont bien voulu répondre à notre enquête.
 
Elle a été adressée à tous les  agents destinés à rejoindre BEDIER l’année prochaine ; chacun  ne pouvant répondre qu’une seule  fois, afin de ne pas fausser les résultats.
 
Votre mobilisation a été forte, puisque vous avez été 632 exactement à accepter de nous répondre, soit plus d’un agent sur deux devant être affecté à BEDIER. Ce score obtenu par l’UNSA, comparé aux résultats des enquêtes réalisées par la Mairie, reste parfaitement honorable.
 
Nous vous proposons une synthèse rapide, avant de découvrir les résultats du questionnaire dans leur intégralité.
 
La grande leçon à tirer de ce sondage : BEDIER, c’est toujours NON.
 
88 % affirment ne pas vouloir y aller, s’ils avaient le choix,
61 % sont prêt à solliciter une mobilité afin d’échapper à ces bâtiments austères, sinistres et lugubres.
 
LA MAIRIE DE PARISD DOIT ENTIEREMENT REVOIR SA COPIE, si  elle ne veut pas voir s’installer le mal être et la souffrance au travail, avec un risque d’absentéisme accru et de démotivation. Il est temps qu’elle entende la voix de ses agents et qu’elle bannisse tout passage en force sans concertation significative.
 
 
 
RESUME DU SONDAGE :
 
-1) Vous êtes 75 % à demeurer hors Paris Intra-muros, dont 7 % hors Ile de France.
 
-2) Très forte majorité à utiliser les transports en commun
 
-3) Durée actuelle moyenne du temps de transport domicile travail : 48 % entre 30 mn et 1 h.
Et 6 %, plus d’1h30.
 
-4) 86 % subiront une augmentation du temps de trajet en se rendant au centre BEDIER (alors que l’on sait pertinemment que cet allongement se traduira dans les faits par un excès de fatigue et de stress. La Mairie de Paris qui s’évertue dans sa com’ à vouloir privilégier le bien-être au travail, à tout faux dans ce domaine)
 
-5) 38 % auront un trajet supplémentaire supérieur à une heure (matin et soir cumulés)
 
- 6) 35 % estiment que le temps de trajet occasionné par  les réunions professionnelles hors BEDIER   sera accru de 1 à 2 h par semaine par rapport à la situation actuelle, en raison de l’excentration des locaux.
 
-7) les fenêtres non ouvrantes, 67 % seront incommodés, (impression de confinement…)
 
-8): 73 % se déclarent opposés à travailler en open-space, (espace partagé, comme dit la Mairie !!!)
 
-9) 59% affirment  qu’ils souffriront du manque d’espace à BEDIER, (confinement des bureaux), tout en sachant que 31 % ignorent encore leur prochaine configuration exacte.
 
-10) la climatisation artificielle, 82 % y sont défavorable et 5 % seulement pensent s’y adapter sans difficulté.
 
-11) Les équipements indispensables au futur centre :
 
Priorité 1 : Une INFIRMERIE largement plébiscité, et  jugée indispensable dans des locaux abritant  1 200 agents1
Priorité 2 : une bibliothèque, les agents n’ont toujours pas supporté la suppression de celle de Morland,
Priorité 3 : une crèche.
Quant à la  salle de sport tant vantée par la Mairie, elle  arrive loin derrière ; commentaires des agents : Quand auront nous le temps d’y accéder, alors que nos temps de transport augmenteront significativement ?
 
-12) seulement  5 % n’éprouveront aucune difficulté particulière  d’adaptation dans les nouveaux locaux
 
-13 juste 15 % se disent non touché dans leur configuration actuelle de bureaux, les autres devront se serrer davantage et accueillir des collègues supplémentaires dans leur espace travail.
 
- 15) la structure idéale, pour 43 % des agents, c’est de travailler à deux par bureau,
 
- 16) 88 % des interrogés, s’ils avaient le choix n’iraient pas travailler à BEDIER
 
- 17) 61 % envisagent une mutation plutôt que d’aller travailler au centre BEDIER (cela a déjà commencé, les agents s’y prennent plus d’un an à l’avance, dans l’espoir de trouver un autre poste, dans un environnement bienveillant et d’accès facile)
.
 
********************
 
 
Les résultats de ce questionnaire seront présentés par l’UNSA à la Mairie. Notre employeur devra prendre ses responsabilités face à un tel mécontentement.
L’UNSA soutiendra toujours les revendications des collègues.

Chers lecteurs, abondez- nous de vos remarques qui nous en sommes certains seront fort pertinentes et judicieuses en CLIQUANT-ICI


Date de création : 13/10/2016 @ 14:41
Dernière modification : 18/10/2016 @ 10:03
Catégorie :
Page lue 887 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

^ Haut ^