Législation générale
Réglementation Paris
Réforme catégorie B
Nouvelles défraîchies
+ Année 2017
+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
+ Année 2013
+ Année 2012
+ Année 2011
Le Webmester et vous
Restons en contact !

Pour nous joindre, une seule adresse :
unsaparis@orange.fr

Vos permanents :


Mr Dominique M'GUELLATI :
dominique.mguellati@paris.fr
           01 43 47 84 43
Mlle Alexandra BRANDINI-BREMONT :
alexandra.brandini-bremont@paris.fr
           01 42 76 70 86

PP.jpg

Bienvenue sur UNSA Paris SA et TS

tigre013.gifL'UNSA, un autre regard sur le syndicalisme.

Bienvenue sur votre site UNSA Paris - SA et TS

Les 5 dernières nouvelles

logo unsa info.png        
UNSA-Info - Numéro 852  - 11 decembre 2017
 
Le gouvernement a décidé une réforme des services publics en profondeur dans un contexte politique volontariste de transformation de la société, d’économies budgétaires, de baisse d’effectifs et de transition numérique.

Pour la justifier, il a lancé une consultation sur internet « Le Forum de l’Action Publique ».

L’UNSA-Fonction Publique a analysé le système mis en place et constate qu’il est complexe et peu intuitif. Aussi, l’UNSA sera attentive à la nature des conclusions qui pourraient en être tirées.

L’UNSA-Fonction Publique rappelle une évidence : toute évolution du service public et de la Fonction publique ne réussira que si les agents et leurs représentants sont impliqués et respectés.
Pour en savoir Plus : c'est ICI...

logo unsa info.png        
UNSA-Info - Numéro 852  - 11 decembre 2017


Une délégation de l’UNSA-Fonction Publique, conduite par Luc Farré a rencontré, lundi 4 décembre, le nouveau secrétaire d’Etat, Olivier Dussopt.

Celui-ci s’est montré attentif aux préoccupations exprimées par l’UNSA.

Sans attribution précise, mais rattaché au ministre de l’Action et des comptes publics, il est, notamment, chargé d’élaborer l’agenda social de l’année 2018 pour la Fonction publique.

L’UNSA a réaffirmé sa demande d’une évolution indispensable du dialogue social. Elle sera extrêmement attentive et exigeante.

logo unsa info.png       
UNSA-Info - Numéro 851  - 4 décembre 2017
 
L’UNSA reçue par Jean-Paul Delevoye, Haut-commissaire en charge de la réforme des retraites
 
Une délégation de l’UNSA, conduite par son secrétaire général, Luc Bérille, a rencontré, le 30 novembre, Jean-Paul Delevoye, Haut-commissaire en charge de la réforme des retraites.
L’UNSA lui a indiqué que, si la réforme systémique des retraites faisait partie du programme du Président de la République, elle ne figurait pas dans ses propres revendications.
Pour en savoir plus, cliquez ICI.

logo unsa info.png       
UNSA-Info - Numéro 851  - 4 décembre 2017

Projet de loi « Droit à l’erreur » : des modifications de société en profondeur aux conséquences non maîtrisées
 

Le Conseil des ministres du 27 novembre a examiné un projet de loi « Pour un état au service d’une société de confiance ».

L’UNSA constate tout d’abord que, en l’état, ce projet transformerait en profondeur les missions et le travail des agents publics.

Or, il est pour le moins contradictoire de présenter et prévoir des modifications importantes des missions du service public au travers d’une loi importante alors que, par ailleurs, un grand débat est censé s’ouvrir sur l’action publique.

Sans émettre un jugement, l’UNSA estime que le « droit à l’erreur », reconnu pour les citoyens comme pour les entreprises, ne doit pas se transformer en un permis de contournement ou de fraude. Chacun peut commettre une erreur, mais le « droit à l’erreur » ne peut pas devenir une méthode....

Pour en savoir plus, cliquez ICI.

logo unsa info.png                              
UNSA-Info - Numéro 849  - 20 novembre 2017
 

Alors que la loi de finances 2018 prévoit l’instauration d’un jour de carence dans la Fonction publique à partir du 1er janvier, l’analyse de l’UNSA Fonction Publique sur la démagogie et l’injustice de cette mesure vient d’être confirmée par la publication du rapport annuel sur l’état de la Fonction publique et par une étude de l’INSEE.

En 2012, alors que le jour de carence vient d’être instauré sous la présidence de Nicolas Sarkozy, la proportion de salariés absents au moins un jour au cours d’une semaine pour raisons de santé, dans les différents versants de la Fonction publique est de 3,8 % (3,7% en 2011) et de 3,6% pour les salariés du privé (3,8% en 2011).

En 2014, le jour de carence est supprimé, cette même proportion évolue ainsi : 3,9% dans la Fonction publique et 3,8% dans le privé. En 2015, ces chiffres sont inversés.

De plus, 2/3 des salariés français sont couverts par leur convention collective ou par leur mutuelle.

L’étude de l’INSEE publiée vendredi 10 novembre confirme cette analyse.

Pour l’UNSA Fonction Publique, une mesure moderne aurait consisté à une réflexion sur l’opportunité de couvrir réellement pour tous ces trois jours de carence.

Une réflexion doit être engagée autour de la protection sociale des agents publics.

Pour en savoir plus :

Pour en savoir plus, cliquez ICI.

^ Haut ^