Législation générale
Réglementation Paris
Réforme catégorie B
Nouvelles défraîchies
+ Année 2018
+ Année 2017
+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
+ Année 2013
+ Année 2012
+ Année 2011
Le Webmester et vous
Restons en contact !

Pour nous joindre, une seule adresse :
unsaparis@orange.fr

Vos permanents :


Mr Dominique M'GUELLATI :
dominique.mguellati@paris.fr
           01 43 47 84 43
Mlle Alexandra BRANDINI-BREMONT :
                 Trésorière
alexandra.brandini-bremont@paris.fr
           01 42 76 70 86
     
10 avenue Ledru Rollin
            75012 PARIS

PP.jpg
Nouvelles

L'ACTION, bulletin des SA, TS & ASBM, du mois d' octobre.png   2018 est parue !
 

Avec ce mois-ci au programme :

  • L’indemnité kilométrique vélo (IKV) arrive à la Ville de Paris en 2019 et s’en va dans les autres fonctions publiques et le secteur privé… cherchez l’erreur…                                                                       ICI
  • Vers une remise en cause des accords ARTT pour les collectivités territoriales en 2019 ?                                 ICI
  • Élections, Instances, mais de quoi parle-t-on exactement ? Qui fait quoi ? - -Élections professionnelles : les instances     ICI


          Bonne lecture  BL_chat.gif  :  cliquez-ici.



pour nous faire part de vos remarques : unsaparis@orange.fr
et/ou notre nouvelle boîte générique : syndicat-UNSA-SA-TS-ASBM@paris.fr                

logo unsa info.png 
UNSA-Info - Numéro 887  - 08 octobre 2018


Malgré son opposition aux projets de réorganisation des services publics portés par le gouvernement, l’UNSA Fonction Publique a participé à la réunion sur les mesures que le gouvernement pourrait prendre pour accompagner les agents concernés par des suppressions de postes.

L’UNSA Fonction publique dénonce les perspectives dissimulées derrière les sujets abordés par le gouvernement.

Les projets de reclassement externe ou de plans de départs volontaires massifs vers le privé, liés à des restructurations ne sont pas acceptables. Le service public doit relever du secteur public, les agents publics doivent rester maîtres de leur avenir professionnel.

L’UNSA Fonction publique entend défendre les droits des agents.

 

Pour en savoir plus : c'est   ICI .

logo unsa info.png 
UNSA-Info - Numéro 884  - 18 septembre 2018

Après une interruption de près de deux mois, une nouvelle réunion dans le cadre de la concertation autour d’un « nouveau contrat social avec les agents publics » en vue d’une nouvelle loi, prévue en 2019 autour de la Fonction publique, a été organisée le 11 septembre.

Elle portait sur les dispositifs d’accompagnement qui pourraient être proposés aux agents publics dans leur transition et leur mobilité professionnelles, notamment en cas de suppression de poste.

Dans un contexte de suppression de 120 000 emplois dans la Fonction publique d’ici 2022 et d’évolution des métiers du fait de la transformation de l’action publique, les priorités de l’UNSA Fonction Publique, consistent, notamment, à prendre rapidement des dispositions pour :
     - renforcer les garanties de tous les agents publics en matière de sécurisation de leur parcours professionnel, quels que soit leur employeur ou leurs conditions d’emploi (fonctionnaire ou agent contractuel),

     - permettre aux agents publics d’être libres de leurs choix professionnels,

     - obtenir des moyens pour un accompagnement individuel de chaque agent.

L’UNSA Fonction publique estime que toutes les mesures prises devront pouvoir être appliquées aux agents des trois versants de la fonction publique.
 

Pour en savoir plus : c'est   ICI   et pour suivre l'évolution des chantiers CAP 2022 :  c'est LA ...

logo unsa info.png 
UNSA-Info - Numéro 883  - 10 septembre 2018

Le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Action et des comptes publics ouvre le 10 septembre des négociations sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la Fonction publique.

L’UNSA Fonction publique en attend des avancées concrètes et ambitieuses en faveur des agent-e-s publics.

L’UNSA Fonction publique entend aller plus loin que le protocole d’accord du 8 mars 2013 qu’elle a signé et dont la mise en œuvre doit se poursuivre. Elle déplore une année blanche pour l’égalité professionnelle en 2018, en termes d’effets concrets pour les agent-e-s.
Les employeurs publics doivent être exemplaires, en particulier l’État à la fois employeur et prescripteur de normes. Ils doivent être volontaires, cohérents et engager des plans d’actions.

Volontarisme : renforcer les mesures pour parvenir à l’égalité réelle L’UNSA Fonction publique revendique l’amélioration des rémunérations et des déroulements de carrière des métiers les plus féminisés de la Fonction publique (filières sociale, administrative, enseignante, petite enfance, santé, …).

Des dispositifs permettant la résorption des causes des écarts salariaux constatés doivent être adoptés sans tarder.

Pour lire la suite : c'est   ICI   et pour en savoir plus, c'est LA ...

logo unsa info.png 
UNSA-Info - Numéro 883  - 10 septembre 2018
 
Une délégation de l’UNSA conduite par son Secrétaire Général, Luc Bérille, a été reçue le 4 septembre par le Premier ministre, Édouard Philippe, accompagné de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, et la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn.

Cette audience se situait dans le cadre du cycle de concertation avec les partenaires sociaux engagé par le chef du gouvernement. Il s’agit d’écouter les avis et propositions sur des thèmes qui pourraient figurer dans un agenda social pour les mois à venir.

L’UNSA a fait part de la poussée de mécontentements montant dans le pays, à la suite notamment des dernières annonces d’arbitrage budgétaire 2019 particulièrement injustes. Dans un contexte de croissance plus modérée qu’attendue, de quasi-stagnation du chômage avec un fort niveau de chômage de longue durée, et de reprise de l’inflation, l’UNSA a dit son opposition à toute mesure visant à diminuer, en niveau comme en durée, les allocations chômage.

Elle a redit, par ailleurs, que face à la montée en charge des arrêts maladie courts et au surcoût qu’elle implique pour l’assurance maladie, les réponses étaient à chercher du côté de la prévention pour les questions de santé liées, notamment, au développement des risques pyscho-sociaux ou musculo-squelettiques. Elle a proposé sur ce plan que les conditions et l’organisation du travail soit mise au cœur des négociations dans les branches et entreprises.

L’UNSA a également argumenté pour que la refondation du paritarisme sur une réelle démocratie sociale et la transition écologique soient inscrites dans le futur agenda social.

Verdict vers la fin septembre où le gouvernement devrait indiquer ses choix, à l’issue des concertations.

L'ACTION, bulletin des SA, TS & ASBM, du mois de sep.jpg 2018 est parue !
 

Avec ce mois-ci au programme :

  • Déplacements, stationnements, dérapements : le nouvel adage de la Mairie de Paris ?                                                                       ICI
  • Ça y est : le rapport CAP 2022 n’est pas paru !                                                                                                                                                  ICI
  • Élections, Instances, mais de quoi parle-t-on exactement ? Qui fait quoi ? - -Élections professionnelles : principes généraux     ICI


          TBR.gif et  Bonne lecture  BLchien.jpg   :  cliquez-ici.



pour nous faire part de vos remarques : unsaparis@orange.fr
et/ou notre nouvelle boîte générique : syndicat-UNSA-SA-TS-ASBM@paris.fr


logo unsa info.png 
UNSA-Info - Numéro 882  - 03 septembre 2018
 
Alors que les agents publics devraient être mieux reconnus par le gouvernement, le budget en préparation ne répond pas aux attentes de l’UNSA Fonction publique.

L’UNSA Fonction publique demande au gouvernement de revaloriser les rémunérations des agents publics. L’inflation tend à redémarrer (+2,3%). Les agents publics ont déjà été privés d’une progression de leur pouvoir d’achat lors du transfert des cotisations vers la CSG.

L’instauration du jour de carence, l’augmentation des prélèvements pour leur pension et le gel de la valeur du point d’indice pèsent à la baisse sur leur pouvoir d’achat.

Pour l’UNSA Fonction publique, l’absence de mesure globale en 2019 serait donc une nouvelle injustice à leur encontre, comme l’est aussi la désindexation des pensions de retraite.

Pour en lire PLUS, cliquez : ICI.

logo unsa info.png 
UNSA-Info - Numéro 882  - 03 septembre 2018
 
L’UNSA sera reçue par le Premier ministre, mardi 4 septembre à 17 H 30, dans le cadre du cycle de concertation avec les partenaires sociaux souhaité par le Président de la République mi-juillet et mis en œuvre par le gouvernement.

A l’ordre du jour de cette rencontre, la remise à plat de notre système d’assurance chômage pour qu’il soit "plus cohérent, plus efficace dans la lutte contre la précarité et plus favorable au retour à l’emploi", la question de la santé au travail à partir du rapport Lecoq et l’organisation de notre système d’indemnisation des arrêts maladie, qualifié de "coûteux, inéquitable et déresponsabilisant".

Alors que le chômage continue à stagner dans notre pays à un haut niveau, tout comme la précarité et la pauvreté, l’UNSA dira son attachement au maintien d’un haut degré d’indemnisation des chômeurs, tout comme, sur un autre plan, à celui d’une prise en charge socialisée intégrale des indemnités en cas d’arrêt maladie.

Elle dira aussi sa disponibilité pour réfléchir à améliorer la Santé au Travail, élément clé pour diminuer certains arrêts maladie en lien direct avec les risques psycho-sociaux ou les troubles musculo-squelettiques. Enfin, elle demandera à ce que soient versées à l’agenda social la question d’un paritarisme reflétant réellement la représentation des salariés et agents publics concernés ainsi, sujet majeur, que celle de la transition écologique.


logo unsa info.png 
UNSA-Info - Numéro 881  - 28 aout 2018
 

La rentrée sociale s’effectue sous le signe des arbitrages budgétaires que le Premier ministre vient de rendre publics.

Dans un pays où la cohésion sociale est largement fracturée et où le chômage de masse continue à sévir, leur logique ne peut qu’inquiéter l’UNSA.

La désindexation des allocations familiales, des APL et des retraites conduira à une perte de pouvoir d’achat pour des millions de nos concitoyens, au risque de contre-effets sur la croissance dans un pays où celle-ci reste très dépendante de la consommation.

De surcroit, annoncée indistinctement, elle frapperait de plein fouet les plus démunis de nos concitoyens, aggravant un peu plus l’injustice sociale.

Quant à l’exonération de cotisations sociales des heures supplémentaires, elle ne résoudra en rien la situation des chômeurs pour lesquels, avant la question d’avoir du travail supplémentaire, se pose celle d’avoir du travail tout court.

L’UNSA s’interroge également sur la compensation de ce manque à gagner pour la Sécurité sociale et sur la logique d’étatisation qu’elle pourrait accentuer.

Le gouvernement justifie ses choix budgétaires par la priorité qu’il entend donner à l’activité. Mais en pointant financièrement les «inactifs » (retraités, chômeurs, allocataires…) au risque d’en faire des boucs émissaires d’un développement économique dont ils ne sont pas responsables,  il glisse dangereusement.

Il commet ainsi une erreur politique autant qu’économique.

A travers ces sujets budgétaires se pose à nouveau la question du projet de société, du modèle économique, social et environnemental que le gouvernement entend porter et avec qui.

Cette interrogation sera au cœur de la rencontre que l’UNSA aura, le 4 septembre, avec le Premier ministre, dans le cadre de la concertation que ce dernier a été chargé de mener avec les partenaires sociaux.

logo unsa info.png 
UNSA-Info - Numéro 877  - 18 Juin 2018
 
Le gouvernement poursuit sa politique de gel de la rémunération des agents publics en refusant toute mesure générale
alors que l’inflation est de retour (2% sur un an). Il creuse ainsi un peu plus les inégalités.

Depuis un an, aucune de ses décisions n’aura été positive pour les agents qui, pourtant, s’investissent au service de notre pays.

L’UNSA regrette cette obstination qui paraît aujourd’hui de plus en plus idéologique.

Seule la confirmation que PPCR serait bien appliqué pour tous les fonctionnaires apparait comme positive.

Plus de 50% des agents publics ont une faible rémunération et ce sont eux qui seront les plus touchés.

L’UNSA considère que les employeurs publics ne peuvent pas ignorer leurs difficultés.

C’est pourquoi l’UNSA a demandé au gouvernement une seconde réunion en octobre.

L’UNSA acte les deux seules mesures annoncées mais qui ne constituent en aucune façon la mesure générale qu’elle souhaitait.

Pour lire la suite : c'est  ICI.... et le détail des annonces du gouvernement c'est LA...

DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 10 pages suivantesSuivantFin
^ Haut ^