Législation générale
Réglementation Paris
Réforme catégorie B
Nouvelles défraîchies
+ Année 2017
+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
+ Année 2013
+ Année 2012
 -  Année 2011
 Décembre 2011
>  ADIEU !
>  Joyeux Noël et bonne année !
>  Une simple ligne suffit pour être mis à la porte !
>  Elle approche à petits pas : la retraite
>  BIBLIOTHEQUE DU PERSONNEL : SILENCE ON FERME !
>  APPEL DES SYNDICATS CFDT CGT FSU UNSA
>  Bas salaires : une petite indemnité sur la paie du mois de décembre
>  Valérie Pécresse veut une "révision générale des politiques locales"
>  REORGANISATION DE LA DRH
>  AUGMENTATION DU TEMPS DE TRAVAIL DES FONCTIONNAIRES SANS REMUNERATION SUPPLEMENTAIRE DE QUI SE MOQUE-T-ON ?
 Novembre 2011
>  Des millions d'Européens veulent travailler plus
>  Égalité hommes-femmes dans la FP
>  Contre la fermeture de la bibliothèque Morland : argumentaire très étayé d'une farouche opposante
>  L'histoire moderne de l'homme politique est finie
>  Lettre à Mme Errecart - ratios promus-promouvables SA
>  Les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA appellent à la mobilisation
>  De quoi l'encadrement est-il le nom ?
>  GIPA (garantie individuelle du pouvoir d'achat) 2011
>  Préavis de grève dans la fonction publique européenne
>  NON A UN JOUR DE CARENCE POUR LES AGENTS PUBLICS !
>  QUID DES ELECTIONS PROFESSIONNELLES A PARIS ?
>  Discrimination au recrutement sans concours à la Ville de Paris
>  Maïté Errecart
>  Les syndicats européens vent debout contre la libéralisation du rail
>  Identité numérique : les réserves de la Cnil et de la commission des lois du Sénat
>  Comparatif : le temps de travail dans les Etats membres
  Nouveau relèvement du plafond de l'aide à l'acquisition d'une complémentaire santé
 Octobre 2011
>  Pourquoi la libéralisation des services publics fait monter les prix
>  Liberté publique : un maire perd son procès, au final contre un blogueur 
>  Le Comité des régions appelle à développer la mobilité européenne des agents territoriaux
>  Thomas Jefferson : un visionnaire !
>  Delanoë, l'emploi, et les syndicats
>  Ecogestes
>  Santé et sécurité au travail
>  Ca déménage !
>  Un impôt sur notre santé ? C’est non !
>  Ville numérique : un projet de gouvernance plus que de technologie
>  Manif du 11 octobre 2011
>  Salariés : soyez désagréables !
>  Factures : ça coince !
 Septembre 2011
>  Fermeture de la bibliothèque Morland (suite)
>  Réforme des retraites et fonction publique
>  Négociation sur les moyens syndicaux
>  Conditions de travail...
>  Vacances en direct (VED)
>  Primes et indemnités
>  Salaires des territoriaux : un verre à moitié plein ?
>  Intéressement collectif : le décret est paru pour l'Etat, les collectivités restent dans l'attente
>  Le déficit de la France
 Août 2011
>  Nouvelle tentative de fermeture de la bibliothèque Morland
 Juillet 2011
>  Intéressement, nouvelles CAP, entretien individuel... où en est la loi dialogue social ?
>  Recensement 2008
 Mai 2011
>  Animateurs territoriaux : le décret sur le nouveau cadre d'emplois est paru
>  Des indicateurs contre la dictature du PIB
>  Agents contractuels : le projet du gouvernement fidèle à l'accord du 31 mars
>  Télétravail dans la fonction publique : le gouvernement veut passer à la vitesse supérieure
>  17e Forum Retraite organisé par la Caisse des Dépôts
>  RGPP : les raisons de la colère des maires
>  Un guide pour lutter contre la précarité des agents territoriaux
 Avril 2011
>  UNSA-info La lettre en ligne de l’UNSA nationale
>  UNSA-info La lettre en ligne de l’UNSA nationale
>  Les agents de l'Etat sont-ils des aliens ?
>  Script du chat Réforme de la catégorie B - jeudi 3 mars 2011
 Mars 2011
>  Réforme cat B - flash info Mairie de Paris
>  Nouvelles de Localtis - lettre d'info des collectivités locales
>  Infos UNSA nationale
>  Infos UNSA nationale
 Février 2011
>  Infos UNSA nationale
Le Webmester et vous
Restons en contact !

Pour nous joindre, une seule adresse :
unsaparis@orange.fr

Vos permanents :


Mr Dominique M'GUELLATI :
dominique.mguellati@paris.fr
           01 43 47 84 43
Mlle Alexandra BRANDINI-BREMONT :
alexandra.brandini-bremont@paris.fr
           01 42 76 70 86

PP.jpg

Nouvelles

(source localtis.info)pomme.jpg

Publié le vendredi 21 octobre 2011

A l'occasion de l'examen le 19 octobre, par la commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale, du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2012, le gouvernement a fait adopter un amendement relevant le plafond d'accès à l'aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS). L'exposé des motifs de l'amendement gouvernemental justifie ce relèvement par le souci "d'améliorer l'état de santé de nos concitoyens les plus modestes dans un contexte social difficile pour beaucoup de foyers et de lutter contre les renoncements aux soins". La mesure fait passer le plafond de ressources de l'ACS au niveau de celui de la couverture maladie universelle (CMU) complémentaire majoré de 35%, contre 30% dans la rédaction actuelle de l'article L.863-1 du Code de la sécurité sociale. Dans les faits, cette majoration passe d'ailleurs de 26% à 35%, puisque le taux de 30%, inséré dans l'article L.863-1 par la loi de finances pour 2011 du 29 décembre 2010, ne devait entrer en vigueur que le 1er janvier 2012 (voir notre article ci-contre du 10 janvier 2011). C'est donc finalement la majoration de 35% introduite par l'amendement gouvernemental qui s'appliquera à cette date, soit une progression de près de dix points. Si les conditions d'accès sont ainsi élargies, le montant forfaitaire annuel de l'aide à l'acquisition d'une complémentaire santé reste en revanche inchangé : 100 euros pour un jeune de moins de 16 ans, 200 euros pour une personne âgée de 16 à 49 ans, 350 euros pour une personne âgée de 50 à 59 ans et 500 euros à partir de 60 ans (l'âge étant apprécié au 1er janvier de l'année).
Instaurée le 1er janvier 2005, l'ACS connaît une montée en charge laborieuse, malgré plusieurs relèvements successifs du plafond d'accès (voir nos articles ci-contre). Elle est versée aujourd'hui - sous forme d'un crédit d'impôt - à 523.000 personnes, alors que le nombre de bénéficiaires potentiels est estimé à deux millions de personnes. Cette cible potentielle devrait d'ailleurs s'accroître encore avec l'élargissement des conditions d'accès. La mesure introduite par l'amendement du gouvernement devrait représenter un coût pour le budget de l'Etat de 28 millions d'euros en 2012, puis de 56 millions d'euros en régime de croisière.

Jean-Noël Escudié / PCA


^ Haut ^