Législation générale
Réglementation Paris
Réforme catégorie B
Nouvelles défraîchies
+ Année 2017
+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
+ Année 2013
 -  Année 2012
 Décembre 2012
>  Des engagements forts du gouvernement pour la lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale
>   Emails professionnels : temps passé à répondre, consultation hors travail... trop nombreux, inutiles, chronophages
>  T8 - les écailles du monstre ont poussé...
>  Dispositif de titularisation des agents contractuels : plus de 1 700 agents concernés
>  Comparatif sur la corruption en Europe en 2012
>  Titularisation : 2 poids 2 mesures
>  Déclaration point n°2 du CTP Central
>  Titularisation des contractuels : la parution du décret rend le dispositif plus concret
>  Egalité entre les femmes et les hommes : les 14 mesures du gouvernement
 Novembre 2012
>  Questions posées à l'oral de l’examen professionnel de secrétaire administratif - classe supérieure
>  Le conseil supérieur va se pencher sur la dimension "RH" de la prochaine étape de la décentralisation
>  Forum Retraite : quels enseignements tirer pour l'avenir des réformes passées ?
>  MANIFESTATION DU MERCREDI 14 NOVEMBRE 2012 CONTRE L'AUSTERITE EN EUROPE
>  Un rapport parlementaire s'inquiète de la persistance des discriminations au travail visant les agents publics
 Octobre 2012
>  Parution imminente du décret de la loi Sauvadet sur les dispositifs de titularisation
>  En 2011, le nombre d'agents partant en retraite a augmenté sensiblement
>  Plus de 300 contrats de partenariat signés par les collectivités territoriales
>  Emplois d'avenir : oui mais... uniquement en CDD pour les collectivités
>  LES CAP DES ADMINISTRATIFS DE LA SEMAINE DERNIÈRE : LE PROCÈS DES HANDICAPÉS
>  Filières animation et sportive : légères retouches du cadre statutaire
>  Troisième tentative de suicide à la communauté urbaine de Lyon
>  Fin des demandes de validation
>  Le Parlement adopte définitivement le projet de loi sur les emplois d'avenir
>  T 8 : le nouveau miroir de la Mairie de Paris ?
>  Catégorie B de la filière sociale : les espoirs d'intégration en catégorie A s'envolent
>  Le ratio promus / promouvables va-t-il livrer tous ses secrets ?
>  Interdit aux handicapés !
>  RGPP : un bilan plombé par la non-prise en compte des collectivités
>  Salués par les collectivités, les emplois d'avenir inquiètent les associations
>   Le pré-rapport secret de l’OCDE sur la corruption
 Septembre 2012
>  DAC : TOUT S'EXPLIQUE (??)
>  Prise en charge des frais de santé
>  DES RENDEZ-VOUS IMPORTANTS ET UNE MAUVAISE NOUVELLE
>  T8 - résultats de notre enquête DU - DVD
>  La concertation sur les rémunérations et les carrières débutera en octobre
>  Nouvelles modalités de participation de l'employeur : les agents seront-ils gagnants ?
>  Décret n° 2012-853 du 5 juillet 2012 portant relèvement du minimum de traitement dans la fonction publique
 Août 2012
>  Délit de harcèlement sexuel : des nouveautés dans le statut de la fonction publique
>  Thé - huîtres
>  Anne Hidalgo pâtit à faire supprimer des tweets propageant des rumeurs
 Juillet 2012
>  FONCTION PUBLIQUE : UN PROGRAMME CHARGE A LA RENTREE ENTRE LE NOUVEAU GOUVERNEMENT ET LES SYNDICATS
>  « APOCALYPSE NOW » ou « LA TOUR INFERNALE »
>  Anne Hidalgo élue présidente de l’EP Musées
>  L'acquis de la conférence sociale
>  Complémentaire santé : du nouveau
>  Juillet 2012 : Jacques Chirac ne s'est toujours pas baigné dans la Seine...
>  THÉ - HUîTRE
>  Le minimum de traitement bénéficie de la hausse du Smic, le point d'indice devrait rester gelé
>  T8 : UNE SOLUTION POUR GAGNER DES M2
>  MESURES TRANSITOIRES CONCERNANT LES ADJOINTS ADMINISTRATIFS : C'EST FINI !
>  Les projets de Marylise Lebranchu
>  Aide à la protection sociale des agents : la circulaire est parue
 Juin 2012
>  Retraites : augmentation progressive des cotisations à compter du 1er novembre 2012 (régime général, fonctionnaires, régimes spéciaux...)
>  Lecture publique : Aurélie Filippetti pour une coopération plus étroite entre Etat et collectivités
>  Accessibilité des personnes handicapées sur le web : les régions peuvent mieux faire
>  Une méthode et des solutions opérationnelles pour mieux gérer les fins de carrière
>  REUNION D'INFORMATION SYNDICALE CONCERNANT LES SA
>  La Secrétaire Générale veut lancer une réflexion sur la reconnaissance
>  Rachat des CET : c’est non !
>  Kit de survie
>  Reclassement des agents pour raison de santé : un droit à refonder
>  Tout sur le ministère Lebranchu
 Mai 2012
>  Les acteurs de la fonction publique se tournent vers Marylise Lebranchu
  L'Open data en construction
>  Enquête SA - TS - dessinateurs
>  Décret n° 2012-765 du 10 mai 2012 portant expérimentation de la procédure de recours administratif préalable aux recours contentieux formés à l'encontre d'actes relatifs à la situation personnelle des agents civils de l'Etat
>  La Mairie s’en prend à l’UNSA-Attachés et à la CGT
>  Quotas de femmes pour les emplois de direction : le décret est paru
 Avril 2012
>  Tous ensemble à la manif du MARDI 1° MAI 2012
>  1er mai 2012 : satisfaire les revendications pour le progrès social
>  NEWS ASPP - AGOSPAP
>  Loi sur les agents contractuels
>  L’UNSA et la Présidentielle
>  Fonction publique : les syndicats boycottent le Conseil commun
>  Jour de carence lors d'un arrêt maladie : la prise en charge de la collectivité est "illégale"
>  Inquiétude syndicale sur la mise en oeuvre de la réforme des moyens syndicaux
>  Réunion d'information SA
>  Résultat de la CAP des TS du 3 avril 2012
>  Féministes en mouvement...
>  Rencontre de l’UNSA Finances avec l’équipe de François HOLLANDE
>  LE TRAVAIL, UNE MENACE POUR LA VIE DE COUPLE
>  LES MINIMAS SOCIAUX
>  LA MUTUALISATION
>  NO BADGEAGE
>  L’ATTRACTIVITE DU SERVICE PUBLIC N’EST PLUS CE QU’ELLE ETAIT
>  Santé La mesure est parue discrètement hier au Journal Officiel Les mutuelles devront payer les dépassements d’honoraires
 Mars 2012
>  Paris et moi, chaque opinion nous fait avancer...
>  Egalité homme-femme : les actions locales vont être recensées et mieux valorisées
>  « De façon générale, il faut éviter d'installer plus de vingt à trente personnes dans le même espace. »
>  Projet de loi sur les agents contractuels : toutes les mesures concernant les territoriaux
>  Allemagne : le mouvement de grève des fonctionnaires s‘étend
>  Paris et moi, chaque opinion nous fait avancer...
>  Pour l'OCDE, la RGPP doit à présent s'appliquer aux collectivités
 Février 2012
>  Lancement de la "démarche Valeurs" par la SG
>  Contractuels et parité : l'Assemblée adopte le texte
>  Jour de carence en cas d'arrêt maladie : tous les détails dans un projet de circulaire
>  Comparatif sur la pauvreté en Europe
>  REUNION D'INFORMATION SYNDICALE SA
>  Election présidentielle - circulaire UNSA
>  Les fonctionnaires et l’élection présidentielle
>  Nouveau point sur l’EP Musées
>  LA TVA SOCIALE
>  Mise en place du CCFP
>  MEME LES IRRÉPROCHABLES …
>  L’INDIVIDUALISATION DE LA GESTION DU PERSONNEL
>  LA LOI SUR LA PRECARITE, AU SENAT
>  SOURIEZ, VOUS ETES SURVEILLÉS !
 Janvier 2012
>  Les Français favorables à l'e-administration mais inquiets des risques
>  Les collectivités locales ont leur "e-bay" pour la vente des matériels déclassés
>  Perte du triple A : un effet domino pour les collectivités ?
>  Actualisation du décret de 1994 (suite)
>  SOMMET SOCIAL ET TRIPLE A
>  La situation de l’emploi au mois de novembre 2011
>  Bercy monsieur le Maire !
>  RELEVEMENT DU TRAITEMENT MINIMUM
>  François Sauvadet détaille ses priorités d'ici aux élections
>  Le chômage en Europe
>  Christophe Girard ose tout !
+ Année 2011
Le Webmester et vous
Restons en contact !

Pour nous joindre, une seule adresse :
unsaparis@orange.fr

Vos permanents :


Mr Dominique M'GUELLATI :
dominique.mguellati@paris.fr
           01 43 47 84 43
Mlle Alexandra BRANDINI-BREMONT :
alexandra.brandini-bremont@paris.fr
           01 42 76 70 86

PP.jpg

Nouvelles

L'Open data en construction - par admin_unsabc le 25/05/2012 @ 15:33

(source localtis.info)

open_data.jpegDonnées publiques Publié le mercredi 23 mai 2012

L'Open data se porte bien, mais le mouvement présente aussi quelques défauts de jeunesse et semble encore à la recherche de ses marques. En effet il ne se réduit pas à une simple publication d'informations mais vise aussi à mettre à disposition des données de manière à les rendre accessibles, exploitables et réutilisables par tous. Depuis quelques semaines, les initiatives s'enchaînent : études, manifestations, concours, nouveaux portails, projets de mutualisation et de normalisation… jusqu'au Premier ministre qui l'introduit dans sa charte éthique. "Le gouvernement a un devoir de transparence. Il respecte scrupuleusement les dispositions garantissant l'accès des citoyens aux documents administratifs. Il mène une action déterminée pour la mise à disposition gratuite et commode sur internet d'un grand nombre de données publiques" : cet alinéa de la charte de déontologie signée par les ministres à la demande de Jean-Marc Ayrault apparaît très favorable à l'Open data. Il confirme les positions de Jean-Marc Ayrault en tant que maire de Nantes et président de la communauté urbaine qui, depuis novembre 2011, enchaîne les initiatives en faveur de l'ouverture des données publiques : lancement d'un portail commun ville-agglomération, appel à projet publié fin avril 2012, doté de 50.000 euros, pour stimuler la création d'applications et de services locaux... et aujourd'hui, la semaine Européenne de l'Open data, manifestation internationale et technique qui débutait ce 21 mai à Nantes. Jean-Marc Ayrault n'est d'ailleurs pas le seul. Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif et jusqu'ici président du conseil général de Saône-et-Loire, avait aussi voulu faire de son portail "open data 71" une initiative exemplaire.
S'il est encore prématuré d'en tirer des conclusions, un consensus favorable semble bien se dessiner à la tête de l'Etat. Le portail "Data.gouv.fr" devrait s'en trouver conforté. Mais cela ne suffit pas. Le mouvement doit être suivi par toutes les administrations, notamment au niveau local.

Transparence, services de qualité et développement économique local

Les collectivités territoriales ne sont pas en reste. Elles ont sensiblement progressé en termes de taux de présence et montrent une appétence croissante pour l'Open data. Depuis Rennes, première ville a se lancer, en 2010, 18 projets ont été réalisés et on pourrait en compter plus d'une trentaine d'ici la fin de l'année. Les motivations des élus portent sur trois points qui suscitent toujours des débats. 
Le premier point est le souci de transparence "afin que le citoyen exerce un contrôle plus efficace sur l'action publique", comme le soulignait Arnaud Montebourg il y a quelques mois. Cet axe va s'amplifier, bien qu'il reste encore assez théorique. Ainsi, seuls Rennes et le conseil général de la Saône-et-Loire ont à ce jour publié le détail de leur budget, de leurs dépenses et subventions. Et il n'existe nulle part de jeux de données relatifs à la vie des assemblées, un élément pourtant déterminant de la vie démocratique, à l'instar du suivi de l'activité des députés proposé par le site "NosDeputes.fr".
Second point, la création de nouveaux services à destination des citoyens et des autres publics (touristes, professionnels…) à travers la diffusion d'applications sur le web ou sur smartphones. Quelques collectivités, après avoir lancé des concours ou des appels à projets (Aquitaine, Montpellier, Rennes, Saône et Loire), ont obtenu des résultats. La ville de Rennes présente une vingtaine d'applications sur son site, la Saône-et-Loire en compte aujourd'hui une quinzaine, Bordeaux huit. Mais dans l'ensemble, à quelques exceptions près, Handimap (Rennes), "parking direct" ou "Bordeaux on live" - des applications d'aide au déplacement en temps réel -, ou encore les applications touristiques primées par le conseil général de Saône-et-Loire, le résultat demeure relativement décevant. Les applications sont souvent redondantes (à Rennes, 10 applications sur 18 concernent les transports) et il n'existe aucune statistique publique d'audience sur l'usage de ces nouveaux services.
Troisième axe : le développement économique généré par l'activité dont devraient bénéficier les entreprises locales de technologie.  Ce dernier point est conforme au précédent. Le faible résultat des retombées n'efface pas pour autant le potentiel existant. Mais lorsque la Commission européenne avance le chiffre macro-économique de 27 milliards d'euros de retombées économiques pour l'Europe, la prévision se situe dans une réalité encore  lointaine par rapport au contexte actuel…

L'Open data ne tient pas encore toutes ses promesses

L'Open data doit donc poursuivre sa construction. La création d'une nouvelle dynamique économique repose sur la diffusion d'une culture de l'information au niveau des producteurs (les administrations) et des utilisateurs (les entreprises, les citoyens) qui n'existe pas encore. Les questions d'échelles sont également déterminantes. Un éditeur sera par exemple plus tenté d'investir dans le développement d'une application transport s'il a l'assurance de pouvoir diffuser sur les principales villes de France. Le secteur touristique est également sensible à ces questions de territoire. Il parait difficile en effet d'imposer au vacancier une douzaine d'applications différentes à consulter pour visiter une région... Par ailleurs, l'exploitation des données libérées localement repose sur des outils de datavisualisation accessibles, ergonomiques et utilisables par tous qui n'existent pas au niveau des portails, à de rares exceptions près. Cela suppose également de gros moyens financiers et sans doute aussi une mutualisation des efforts au niveau national.

Une coordination nationale pour mutualiser et consolider les données...

Ce diagnostic réaliste a conduit les collectivités initiatrices de projets à se réunir de manière informelle début février à Paris pour structurer, harmoniser, mutualiser leur action et mettre ainsi "un peu d'ordre dans le millefeuille des données publiques". Objectif : construire des ensembles pertinents, à la bonne échelle, afin de motiver plus fortement les publics susceptibles de réutiliser les données (acteurs privés, associatifs). Les travaux réalisés ont déjà conduit à la publication d'une norme de catalogage des données publiques afin de constituer un outil de référencement national. D'autres projets sont en cours sur le recensement des applications, des bonnes pratiques et sur la création d'un observatoire de l'Open data. Mais pour réussir, une coopération plus étroite entre l'Etat et les territoires, déjà esquissée,  semble nécessaire. Coopération si possible assortie de moyens financiers car, en la matière, le bénévolat ne suffira probablement pas. 

Philippe Parmantier / EVS


^ Haut ^