Législation générale
Réglementation Paris
Réforme catégorie B
Nouvelles défraîchies
+ Année 2017
+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
+ Année 2013
+ Année 2012
 -  Année 2011
 Décembre 2011
>  ADIEU !
>  Joyeux Noël et bonne année !
>  Une simple ligne suffit pour être mis à la porte !
>  Elle approche à petits pas : la retraite
>  BIBLIOTHEQUE DU PERSONNEL : SILENCE ON FERME !
>  APPEL DES SYNDICATS CFDT CGT FSU UNSA
>  Bas salaires : une petite indemnité sur la paie du mois de décembre
>  Valérie Pécresse veut une "révision générale des politiques locales"
>  REORGANISATION DE LA DRH
>  AUGMENTATION DU TEMPS DE TRAVAIL DES FONCTIONNAIRES SANS REMUNERATION SUPPLEMENTAIRE DE QUI SE MOQUE-T-ON ?
 Novembre 2011
>  Des millions d'Européens veulent travailler plus
>  Égalité hommes-femmes dans la FP
>  Contre la fermeture de la bibliothèque Morland : argumentaire très étayé d'une farouche opposante
>  L'histoire moderne de l'homme politique est finie
>  Lettre à Mme Errecart - ratios promus-promouvables SA
>  Les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA appellent à la mobilisation
>  De quoi l'encadrement est-il le nom ?
>  GIPA (garantie individuelle du pouvoir d'achat) 2011
>  Préavis de grève dans la fonction publique européenne
>  NON A UN JOUR DE CARENCE POUR LES AGENTS PUBLICS !
>  QUID DES ELECTIONS PROFESSIONNELLES A PARIS ?
>  Discrimination au recrutement sans concours à la Ville de Paris
>  Maïté Errecart
>  Les syndicats européens vent debout contre la libéralisation du rail
>  Identité numérique : les réserves de la Cnil et de la commission des lois du Sénat
>  Comparatif : le temps de travail dans les Etats membres
>  Nouveau relèvement du plafond de l'aide à l'acquisition d'une complémentaire santé
 Octobre 2011
>  Pourquoi la libéralisation des services publics fait monter les prix
>  Liberté publique : un maire perd son procès, au final contre un blogueur 
>  Le Comité des régions appelle à développer la mobilité européenne des agents territoriaux
>  Thomas Jefferson : un visionnaire !
>  Delanoë, l'emploi, et les syndicats
>  Ecogestes
>  Santé et sécurité au travail
>  Ca déménage !
>  Un impôt sur notre santé ? C’est non !
>  Ville numérique : un projet de gouvernance plus que de technologie
>  Manif du 11 octobre 2011
>  Salariés : soyez désagréables !
>  Factures : ça coince !
 Septembre 2011
>  Fermeture de la bibliothèque Morland (suite)
>  Réforme des retraites et fonction publique
>  Négociation sur les moyens syndicaux
>  Conditions de travail...
>  Vacances en direct (VED)
>  Primes et indemnités
>  Salaires des territoriaux : un verre à moitié plein ?
>  Intéressement collectif : le décret est paru pour l'Etat, les collectivités restent dans l'attente
>  Le déficit de la France
 Août 2011
>  Nouvelle tentative de fermeture de la bibliothèque Morland
 Juillet 2011
>  Intéressement, nouvelles CAP, entretien individuel... où en est la loi dialogue social ?
>  Recensement 2008
 Mai 2011
>  Animateurs territoriaux : le décret sur le nouveau cadre d'emplois est paru
>  Des indicateurs contre la dictature du PIB
>  Agents contractuels : le projet du gouvernement fidèle à l'accord du 31 mars
  Télétravail dans la fonction publique : le gouvernement veut passer à la vitesse supérieure
>  17e Forum Retraite organisé par la Caisse des Dépôts
>  RGPP : les raisons de la colère des maires
>  Un guide pour lutter contre la précarité des agents territoriaux
 Avril 2011
>  UNSA-info La lettre en ligne de l’UNSA nationale
>  UNSA-info La lettre en ligne de l’UNSA nationale
>  Les agents de l'Etat sont-ils des aliens ?
>  Script du chat Réforme de la catégorie B - jeudi 3 mars 2011
 Mars 2011
>  Réforme cat B - flash info Mairie de Paris
>  Nouvelles de Localtis - lettre d'info des collectivités locales
>  Infos UNSA nationale
>  Infos UNSA nationale
 Février 2011
>  Infos UNSA nationale
Vrai contact
Restons en contact !

Pour nous joindre, une seule adresse :

unsaparis@orange.fr

Nouvelles

(source LOCALTIS.INFO)

Ressources humainesPublié le mardi 17 mai 2011

Le secrétaire d'Etat à la Fonction publique était en déplacement le 16 mai à Alençon pour dialoguer avec des agents du conseil général qui travaillent à distance depuis leur domicile. Le gouvernement prépare des mesures pour favoriser le télétravail, un mode d'organisation auquel une large majorité d'agents sont favorables.

Réduction des coûts liés au transport, amélioration du bien-être au travail, meilleure conciliation entre la vie professionnelle et la vie familiale… Les télétravailleurs du conseil général de l'Orne ont tiré un bilan très positif de leur expérience à l'occasion, le 16 mai, à Alençon, d'une table ronde à laquelle participait le secrétaire d'Etat à la Fonction publique, Georges Tron.
En 2009, une dizaine d'agents volontaires du conseil général a testé pendant un an cette nouvelle forme d'organisation du travail. Le succès de l'opération a conduit le président, Alain Lambert, à pérenniser cette expérience. Résultat : en 2011, 18 agents du département pratiquent le télétravail un à deux jours par semaine. Les agents concernés ont des métiers variés : l'un d'eux est juriste, un autre est chargé de communication, un autre encore animateur local d'insertion. D'autres sont comptable, gestionnaire, ingénieur ou encore contrôleur… Presque tous ont cependant en commun de relever de l'encadrement : 12 agents appartiennent à la catégorie A et 5 autres à la catégorie B. Enfin, ces agents sont très majoritairement des femmes (15 sur 18).
Le matériel qui a rendu possible cette façon de travailler est relativement basique. L'agent, équipé à son domicile d'un ordinateur, d'une connexion Internet et d'une ligne téléphonique, a accès à distance aux serveurs et à son poste de travail (messagerie, fichiers, applications métiers). Les nouvelles conditions de travail font l'objet de règles écrites noir sur blanc dans une charte du télétravail. Le document aborde la comptabilisation du temps de travail, le respect de plages fixes, les moyens de liaison téléphonique et informatique, ou encore la question de la responsabilité. En outre, un contrat d'engagement est signé par le télétravailleur et sa hiérarchie.

Bientôt des mesures

"Le télétravail, c'est l'économie de demain", a affirmé Alain Lambert. Mais sa collectivité fait encore figure de pionnier en France. Outre l'Orne, quelques départements se sont distingués ces derniers temps, en tant qu'employeurs, avec le lancement d'expérimentations dans le Finistère, le Puy-de-Dôme et le Cantal. Au total, les trois fonctions publiques ne compteraient que 1% de télétravailleurs.
Le ministre et le secrétaire d'Etat à la Fonction publique affirment vouloir rattraper le retard. Ils souhaitent dès cette année négocier des mesures favorisant le télétravail avec les organisations syndicales de la fonction publique. Selon le député Pierre Morel A l'Huissier qui, ce 16 mai, accompagnait le secrétaire d'Etat à Alençon, ces mesures s'intégreront au projet de loi sur les agents contractuels de la fonction publique que le Parlement examinera à l'automne. L'entourage de Georges Tron le confirme à demi-mot, tout en soulignant que "les ministres n'arriveront pas devant les syndicats avec des idées toutes faites".
D'ici là, le ministre et son secrétaire d'Etat se verront remettre – vraisemblablement début juin - le rapport issu de la mission confiée en janvier dernier au Conseil général de l'industrie, de l'énergie et des technologies dressant l'état des lieux du télétravail dans la fonction publique et formulant des préconisations.
On notera que Pierre Morel A l'Huissier travaille lui aussi actuellement à une contribution sur le télétravail dans la fonction publique. Auteur en 2006 d'un rapport sur le télétravail remis au président de la République, le député de la Lozère est, depuis, resté très actif sur le sujet.

Un mode d'organisation largement plébiscité par les territoriaux

Le syndicat CGC des territoriaux vient de remettre une étude à Pierre Morel A l'Huissier (à télécharger ci-contre). L'enquête organisée par le syndicat révèle un véritable plébiscite en faveur du travail à distance. Sur les 137 agents territoriaux interrogés, 130 sont "favorables au télétravail à domicile" et 124 sont "intéressés pour devenir des télétravailleurs chez eux".
Plus de 120 agents territoriaux estiment que ce mode de travail améliore les conditions de travail. Une meilleure organisation du travail, la souplesse des horaires de travail et la réduction de la fatigue sont les principaux avantages mis en avant par les agents. L'isolement, la peur d'être oublié et le risque de voir "sa carrière brisée" sont à l'inverse les principaux inconvénients qu'ils pointent.

Thomas Beurey / Projets publics


^ Haut ^