Législation générale
Réglementation Paris
Réforme catégorie B
Nouvelles défraîchies
+ Année 2017
+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
 -  Année 2013
 Décembre 2013
>  Cimap : un nouveau train de réformes va concerner directement les collectivités
>  L'Assemblée peaufine la réforme de l'action publique territoriale et des métropoles
>  Suppression des postes d’adjoint administratif
>  Distribution gratuite d'ordinateurs réformés
>  La Retraite Additionnelle de la Fonction Publique (RAFP)
>  Déclaration de l'UNSA au CTP central du 11 12 2013
>  Indices
>  Endettement des villes : qui sont les bons et les mauvais élèves ?
>  L'oral 2013 des examens professionnels de SA
 Novembre 2013
>  L'impact des TNIC sur le travail des agents territoriaux
>  Quand l’IFRAP frappe (1er épisode)
>  Les mails des eurodéputés ont été piratés par un hacker
>  Les fromages de la Ville *
>  Recul du pouvoir d'achat : les agents qui ont perdu le plus en 2011
>  Le rapport Pêcheur appelle le gouvernement à engager une nouvelle politique salariale
 Octobre 2013
>  Surveillance de la NSA : les Européens complices ?
>  Opendata France : les collectivités renforcent leur coopération
>  Internet, c'est s'adapter ou mourir
>  Veufs et retraités portugais s’insurgent contre un projet de réforme des pensions
>  Le Sénat approuve finalement la création du Grand Paris
>  L'âge légal de départ à la retraite dans l'Union européenne
>  Écran de fumée
>  Rémunérations, mobilité, qualité de vie... les grands chantiers de Marylise Lebranchu
  Le droit souple, nouvelle arme pour lutter contre l'inflation normative
>  Un nouveau droit pour les non-titulaires en CDI
>  Le point sur le Grand Paris
>  Réforme de la DRH : ce qui va vous concerner
>  Xavier Lacoste, nouveau DRH de la Mairie
 Septembre 2013
>  La hausse du traitement des agents de catégorie C se précise
>  La hausse des cotisations retraite des fonctionnaires sera moins forte en 2014
>  Modernisation de l'action publique : en commission, le Sénat campe sur ses positions
>  La fraude passe, le budget trépasse
>  Ecran total
>  Le projet de réforme des retraites adopté en Conseil des ministres
>  Que voulez-vous dire à la SG ?
>  Stress, fatigue et dépression liés au travail : le plan du gouvernement
>  REUNION D'INFORMATION SYNDICALE
>  TOUS EN GREVE LE MARDI 10 SEPTEMBRE 2013
>  Du fait de l'inflation, le pouvoir d'achat des agents territoriaux a baissé en 2011
 Août 2013
>  Retraites : L’UNSA rencontre le premier ministre
 Juillet 2013
>  Rémunération des agents de catégorie C : le gouvernement confirme le coup de pouce du 1er janvier prochain
>  La nouvelle prime des agents publics prend forme
>  Auto-entrepreneur : vers la fin du régime pour les fonctionnaires ?
>  Un projet de loi pour affirmer "l'attachement" du gouvernement au statut
>  Retraites : L’UNSA rencontre le premier ministre
>  Les chiffres clés du mois
>  N'EST PAS ZOLA QUI VEUT
 Juin 2013
>  "Ancré", "mercenaire", "équilibriste"... Les multiples visages du directeur général des services
>  Bercy met en ligne les données d'exécution budgétaire des collectivités
 Mai 2013
>  Le gouvernement crée une mission sur "l'évolution de la fonction publique"
>  Droits et obligations des agents : ce que prévoit l'avant-projet de loi
>  Les députés prônent un renforcement du contrôle des arrêts maladie
 Avril 2013
>  « Management autoritaire » : des agents en grève à Saint-Denis
>  Marylise Lebranchu précise les prochaines étapes de l'agenda social
>  Le projet de décentralisation scindé en trois textes
 Mars 2013
>  Egalité hommes-femmes : succès pour le protocole d'accord initié par le gouvernement
>  Chat sur la déontologie professionnelle : et les élus alors ?
>  GRÂCE A LA GRÈVE DU 20 FÉVRIER L'ANIMATION SORT DE L'OMBRE
 Février 2013
>  Notre enquête prime
>  Examen professionnel SA de classe supérieure
>  Le jour de carence aurait un faible impact sur l'absentéisme des agents
>  Les salariés mettent en moyenne 25 minutes pour aller travailler, selon un sondage
>  JOURNEE DE CARENCE
>  REUNIONS D’INFORMATION SYNDICALE - SA et TS
>  Grève des Assistantes Maternelles Mardi 19 février 2013 - Les raisons de la colére
>  Ah la cantine !
>  La directrice de l'urbanisme quitte la Ville
>  Survivre en open space
>  MONTREUIL (93) : LE CINEMA « LE MELIES
>  L’AVENIR DES BIBLIOTHEQUES DE QUARTIER
>  Courrier récapitulatif des primes perçues en 2012
 Janvier 2013
>  La directrice de l'urbanisme n'ira pas avenue de France
>   Les fonctionnaires sont-ils des privilégiés?
>  Marylise Lebranchu annonce un projet de loi de modernisation du statut
>  NOUVELLES MODALITES D'UTILISATION DU COMPTE EPARGNE TEMPS
>  Le congé de "solidarité familiale" élargi aux fonctionnaires
>  Mutuelles : de mal en pis
>  Information importante : la DAC réorganise le temps de travail pour les Secrétaire Administratifs en poste dans les conservatoires
>  LE SYNDICAT AUTONOME UNSA DE LA VILLE DE PARIS APPELLE A LA GREVE LE JEUDI 31 JANVIER 2013
>  Après les Gérard de la télé et du cinéma, les Gérard de l'architecture...
>  Statistiques de fréquentation du site en 2012
>  Comment les Français perçoivent leurs communes et intercommunalités
>  Lois de finances : tout ce qui change pour les collectivités
>  Fonction publique : décret sur le relèvement du minimum de traitement au 1er janvier 2013 (Conseil des ministres)
>  Les Français donnent 6,8 sur 10 à leur vie
>  Salaires : pas d'augmentation générale, mais des gestes très probablement
>  Bonne année 2013 avec notre nouveau site !
+ Année 2012
+ Année 2011
Vrai contact
Restons en contact !

Pour nous joindre, une seule adresse :

unsaparis@orange.fr

Nouvelles

Souple.jpgPublié le jeudi 3 octobre 2013

Chartes, codes de conduite, recommandations, résolutions, contrats-types, l'Etat et les collectivités territoriales ont de plus en plus recours au droit souple. En publiant une étude sur ce thème, le Conseil d'Etat entend fournir aux pouvoirs publics une doctrine d'emploi répondant aux préoccupations de lutte contre l'inflation normative et de simplification.

Pour son étude annuelle 2013 présentée le 2 octobre, le Conseil d'Etat a retenu le thème surprenant du "droit souple". Né dans les années 1930 dans le domaine des relations internationales, le droit souple ou "soft law" s'est également développé au sein de l'Union européenne, dans l'action des pouvoirs publics nationaux et dans la vie des entreprises. Dans les domaines de l'environnement, de l'aménagement et de la santé, les instruments de programmation nationaux ou territoriaux (schémas d'urbanisme, schémas directeurs d'aménagement et de gestion des eaux, schémas régionaux d'organisation sanitaire etc.) se sont ainsi multipliés. L'Etat et les collectivités territoriales y ont également fréquemment recours, à travers les contrats de plan ou les contrats-types en matière de commande publique. A partir de l'examen de développements concrets, le Conseil d'Etat propose une définition du droit souple offrant "aux acteurs publics des espaces d'expression juridiques différents des instruments purement prescriptifs que doivent rester les lois et les règlements, et élargit ainsi la gamme de leurs moyens d'action". Le critère de l'absence d'obligation apparaît comme l'élément de distinction essentiel de ce droit analysé sous l'angle d'une "complémentarité organisée" avec le droit dur codifié dans la loi. L'étude propose par ailleurs une grille de critères permettant d'évaluer l'utilité, l'effectivité et la légitimité du droit souple lorsque son usage est envisagé dans un domaine particulier.
Garde-fous

Si le droit souple peut se révéler être un instrument de renouvellement de l'action publique, le Conseil d'Etat met toutefois en garde contre son développement irréfléchi. Afin de bien clarifier les différents champs et circonstances de son utilisation, ce dernier formule, au fil de 25 propositions, une véritable doctrine de recours et d'emploi du droit souple. Dans le domaine des collectivités territoriales, le droit souple se présente en particulier comme "un moyen efficace de lutter contre l'inflation normative". Sa substitution aux dispositions réglementaires inutilement détaillées peut "favoriser une meilleure appropriation du droit par les acteurs concernés",  en leur offrant une plus grande marge de manœuvre, souligne l'étude. Le renvoi à des normes techniques peut également constituer une alternative de nature à favoriser la rédaction de textes normatifs plus brefs. Le Conseil d'Etat relève par ailleurs le "réel déficit en termes d'identification, d'évaluation et de diffusion de bonnes pratiques dans les domaines de politiques publiques décentralisées". A cet égard, le développement du droit souple, sous la forme de recommandations de bonnes pratiques, serait de nature à répondre à ces difficultés. L'étude préconise en revanche une rationalisation du recours aux schémas et documents de programmation "par l'application d'un bilan coûts-avantages permettant de déterminer leur utilité".
Conditions d'élaboration

Parce qu'il n'est pas contraignant, le droit souple ne peut s'imposer que "s'il suscite une dynamique en sa faveur parmi ses destinataires",  insiste le Conseil d'Etat. Sa légitimité dépend ainsi de ses conditions d'élaboration, "qui doivent respecter des exigences de transparence et d'implication des parties prenantes". Dans les domaines de compétences décentralisées, il est par conséquent indispensable que les collectivités territoriales soient impliquées dans l'élaboration des recommandations de bonnes pratiques pour assurer leur légitimité. Selon l'étude, plusieurs méthodes pourraient y concourir : l'organisation de conférences de consensus, la mise en place d'agences de partenariat impliquant les collectivités et ayant pour mission de produire les référentiels, à l'exemple de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA), ou encore la production par les associations d'élus.

 

Philie Marcangelo-Leos / Victoires-Editions


^ Haut ^