Législation générale
Réglementation Paris
Réforme catégorie B
Nouvelles défraîchies
+ Année 2017
+ Année 2016
+ Année 2015
 -  Année 2014
 Décembre 2014
>  Le télétravail dans les collectivités tiendra-t-il la distance ?
>  Primes de fonctions et résultats SA
>  UNSA : DE BONS RESULTATS
>  MERCI !
>  Élections : nette victoire de l’UNSA
 Novembre 2014
>   LA DRH PASSE EN FORCE LA PFR
>  Le 4 décembre je vote UNSA
>  Economies sur les agents publics : les pistes d'un député de gauche qui choquent les syndicats
>  Il n’y aura pas plusieurs 4 décembre 2014 !
>  Elections professionnelles - vote par correspondance
 Octobre 2014
>  L’ORAL 2014 DES EXAMENS PROFESSIONNELS DE SA
>  Paris: Pierre-Yves Bournazel dénonce la «politisation de l'administration»
>  La réforme des retraites 2014 en 10 points
>  Le 4 décembre choisissez les bulletins UNSA
>  Les pigeons du T8
 Septembre 2014
>  Une seule journée de vote ! Le 4 décembre 2014
>  Fonction publique / secteur privé : qui a les meilleures évolutions salariales ?
>  REUNION D’INFORMATION SYNDICALE
>  UNE SEULE JOURNEE DE VOTE : Le 4 décembre 2014
>  Enquete 2014 conditions de travail SA - TS
>  L’UNSA et la rentrée sociale
>  Le niveau de vie des Français a baissé en 2012, la pauvreté aussi... en apparence
>  L'exécutif confirme ses objectifs de baisse des dépenses publiques
>  Divers articles intéressants de nos amis attachés UNSA
 Août 2014
>  La casemate scélérate (inspiré d'une célèbre chanson de Gaston Ouvrard)
 Juillet 2014
>  Sanction disciplinaire d’un agent public : l’enquête d’un détective peut être une preuve recueillie loyalement
>  La loi Sauvadet de 2012 sur les contractuels est-elle un flop ?
>  SUPPRESSION DU CONCOURS D’ATTACHE EN 2015
>  L'ASPP EN CRISE...
>  POUR UNE REVALORISATION DU METIER D’UGD/SGD
>  LA REORGANISATION DES SERVICES ADOPTEE AVEC DIFFICULTE
 Juin 2014
>  Un nouveau geste du gouvernement en faveur des agents les plus faiblement rémunérés
>  Séquence nostalgique : définition du mot "Directeur"
>  Nouveaux maires : toujours plus de cadres territoriaux, presque plus d'ouvriers
>  Les maires franciliens évoquent les "complémentarités" du couple région-métropole
>  Déclaration UNSA de la CAP 16 du 5 juin 2014 des adjoints administratifs
>  CAP des SA du 5 juin 2014
>  Exit la PFR : voici le RIFSEEP !
 Mai 2014
>  LE CTP CENTRAL EXTRAORDINAIRE DU 16 MAI 2014 : PARLEZ M. CHOTARD ! (1)
 Avril 2014
>  Les Suisses se prononceront bientôt sur un smic à 3240 euros
>  Burn-out : les douze signes qui doivent vous alerter
>  Les effectifs de la territoriale augmentent en 2012
>  Métropole du Grand Paris : la mission de préfiguration bientôt créée par décret
>  Nouvelle baisse du pouvoir d'achat des agents territoriaux en 2012
>  REUNION D’INFORMATIONS SYNDICALES
>  Paris : le changement, c’est maintenant !
>  Modernisation de l’administration
>  Un accord salarial soumet certains cadres à une obligation de déconnexion
>  Supplique à Madame la Maire de Paris
 Mars 2014
>  Toujours d'actualité...
>  Carence de l'exécutif...
>  Le logement de fonction et les heures supplémentaires
>  Lutte contre le harcèlement dans la fonction publique
>  Election des nouveaux CT (ex-CTP)
>  Comment bien rater une réorganisation
>  L’UNSA Attachés Paris reçue par l’équipe de NKM
>  La Métropole du Grand Paris pour les nuls
  Les grandes villes recrutent de plus en plus d'emplois d'avenir
 Février 2014
>  Négociation sur les carrières et rémunérations : les syndicats posent leurs conditions
>  Jean-Marc Ayrault s'engage sur le non-gel de l'avancement des fonctionnaires
>  Gel des avancements, des primes...l'Unsa exige un engagement ferme de renoncement
>  Autonomie de la Médecine Statutaire
>  La direction de la D.I.L.T se moque de VOUS...
>  Cazeneuve rassure les fonctionnaires, qui « ont déjà fait beaucoup d'économies »
>  La Métropole du Grand Paris verra le jour le 1er janvier 2016 !
 Janvier 2014
>  Le Centre mobilité carrière est né
>  Demain, quelle Fonction publique ?
>  Le Conseil d’État et l’accident de trajet
>  Départs en retraite des territoriaux : l'âge de 60 ans est de moins en moins la norme
>  Jean-Marc Ayrault pour "la suppression des départements de la première couronne"
>  Accès aux soins des agents des trois Fonctions Publiques : état d’urgence ?
>  Meilleure année 2014 possible !
+ Année 2013
+ Année 2012
+ Année 2011
Vrai contact
Restons en contact !

Pour nous joindre, une seule adresse :

unsaparis@orange.fr

Nouvelles

Les grandes villes recrutent de plus en plus d'emplois d'avenir - par localtis.info le 10/03/2014 @ 08:47

Publié le lundi 3 mars 2014

Le dispositif des emplois d'avenir progresse rapidement dans les villes et intercommunalités membres de l'Association des maires de grandes villes de France. D'après l'enquête de l'AMGVF menée en novembre 2013, après trois premières vagues, le nombre d'emplois d'avenir recrutés dans les zones urbaines sensibles de ces villes dépasse largement l'objectif du gouvernement.

"La montée en charge du dispositif dans les grandes villes et intercommunalités de l'Association des maires de grandes villes de France se confirme." D'après l'étude de l'AMGVF, diffusée le 27 février 2014 et réalisée en novembre 2013, après trois premières enquêtes (mars 2012, mars 2013 et septembre 2013) le nombre total d'emplois d'avenir recrutés au sein des collectivités interrogées a augmenté de 67% entre septembre et décembre 2013. Leur nombre est ainsi passé de 757 à 1.265 durant cette période. L'enquête a été menée auprès des grandes villes et intercommunalités membres de l'association, avec l'objectif d'approfondir les données relatives aux zones urbaines sensibles (ZUS) et d'aborder de nouveaux points, comme les taux de rupture.
S'agissant des ZUS, il s'avère que les taux sont beaucoup plus élevés que les objectifs fixés par le gouvernement. Ainsi, sur l'ensemble des collectivités interrogées, 40% des jeunes recrutés en emplois d'avenir, cette fois non seulement au sein des services des collectivités mais également dans le milieu associatif, habitent en ZUS. L'objectif fixé par le gouvernement correspondait à 20% en 2013 et 25% en 2014. "Un tiers des collectivités ayant répondu à l'enquête est même au-delà de 50% de recrutements effectués en ZUS", détaille l'étude : 72% pour Dijon, 86% pour Roubaix, 91% pour Rouen et Limoges, et 100% à la Communauté d'agglomération de Saint-Quentin en Yvelines. Autre information donnée par l'étude : 23% des jeunes de ZUS recrutés sont bacheliers.
Le taux de rupture moyen des contrats est très faible. Il correspond à 4,3%, voire même à 2% dans les cinq collectivités ayant recruté le plus grand nombre d'emplois d'avenir au sein de leurs services (entre 100 et 125 jeunes par collectivité).

600 euros par mois en moyenne

L'enquête estime aussi le coût d'un emploi d'avenir : 600 euros mensuels par jeune, hors formation. Mais d'autres charges sont à ajouter à ce montant comme le coût lié au temps de travail des équipes projets (temps du pilotage, de l'ingénierie du dispositif, réunions d'information…) et les coûts induits liés à la formation (coût des supports, mise à disposition de matériels, cours de remise à niveau en français et en mathématiques). Le coût de prise en charge par les collectivités de formations ne figurant pas au catalogue du Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) est également à prendre en compte. "Ce coût est d'autant moins négligeable qu'il apparaît, en décembre 2013, comme le premier frein au déploiement du dispositif", précise l'enquête. Au-delà de cet item, les autres freins évoqués concernent la situation financière difficile des associations et la concurrence des emplois d'avenir avec le contrat d'accompagnement dans l'emploi (CAE).
Les secteurs dans lesquels on retrouve le plus d'emplois d'avenir sont la maintenance des bâtiments et la conduite de véhicules (60%), la sécurité et prévention (45%), l'entretien, les déchets et espaces verts (40%) et la restauration (30%). Certaines collectivités, comme Aubervilliers, Angers, Besançon et Grenoble, ont recruté des jeunes dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires. Dans ce cas, les jeunes sont chargés de l'encadrement direct des activités périscolaires et de l'organisation et de la coordination de ces activités. "En revanche, aucun emploi d'avenir n'a été recruté à ce jour pour l'encadrement ou la coordination d'activités extrascolaires (centres de loisirs le mercredi après-midi et/ou pendant les vacances scolaires)," détaille l'AMGVF.

Emilie Zapalski

 


^ Haut ^