Législation générale
Réglementation Paris
Réforme catégorie B
Nouvelles défraîchies
+ Année 2017
+ Année 2016
 -  Année 2015
 Novembre 2015
>  Attentats du 13 novembre 2015
 Octobre 2015
>  Histoire d'eau
 Septembre 2015
>  Réunions d'information syndicale concernant les SA et les TS
>  Suspens pour les nouvelles grilles indiciaires
>  Au delà de la zone
>  Comment l’UNSA voit la rentrée
 Août 2015
>  Carrières et rémunérations : les négociations finies, la balle est dans le camp syndical
 Juillet 2015
>  Communiqué UNSA suite à la visite de Mme la maire au T8 – Dions DU et DVD
 Juin 2015
>  Les écologistes parisiens veulent la dématérialisation... pour les autres
>  REUNION D’INFORMATION SYNDICALE
>  Fonctionnaires : pas de dégel du point d'indice à l'ordre du jour, confirme Marylise Lebranchu
  Réforme territoriale : le CSFPT débat des modalités d'une indemnité de mobilité
 Mai 2015
>  LA POUSSETTE PASSE, L'ASSISTANTE MATERNELLE TRÉPASSE !
>  DÉSHABILLER L'AGOSPAP POUR HABILLER L'ASPP ! LES NOUVELLES COMBINES DE LA VILLE
>  Fonction publique : agissez M. Valls !
>   Du nouveau sur la déontologie des fonctionnaires
>   Un audit à 109 000 € qui inquiète les personnels
>  Recrutement et gestion des agents publics : le gouvernement fera la guerre aux discriminations
 Avril 2015
>  Revalorisation des traitements des agents : le gouvernement abat ses premières cartes
>  1er mai
>  Le droit de grève en danger à la Mairie de Paris !
>   Le COR dresse le portrait des retraités dans les territoires
 Mars 2015
>  CSP comptable : la Mairie ne sait plus quoi inventer pour attirer le personnel !
>  Casse de l'assistance informatique de proximité
 Février 2015
>  RÉUNION D'INFORMATION SYNDICALE
>  SIMPLIFICATION ADMINISTRATIVE = CAPHARNAUM
>  STATUT : QUI VEUT REELLEMENT D’UN LANCEUR D’ALERTE ?
>  L’EXTERNALISATION DES SERVICES
>  LA VILLE DE PARIS DEVIENDRAIT VERTUEUSE EN MATIERE D’ATTRIBUTION DE LOGEMENTS
>  42% des fonctionnaires repoussent leur départ à la retraite
>  Le gouvernement invite les fonctionnaires à lever le pied sur les emails
>  La garantie du pouvoir d'achat reconduite en 2015
 Janvier 2015
>  Certaines lois ne rendent pas service au statut
>  RTi : le dialogue social à la parisienne
>  Nouveau coup de pouce pour les agents les moins bien rémunérés
>  Conversion du compte épargne-temps en Cesu : un coup de pouce aux services à la personne
>  Réunion d'information syndicale SA
>  Réunion d'information syndicale TS
>  Dalle tragique au 121 avenue de France…
>  Nous sommes tous Charlie
>  Charlie Hebdo
>  Rien n'a changé depuis 400 ans
+ Année 2014
+ Année 2013
+ Année 2012
+ Année 2011
Le Webmester et vous
Restons en contact !

Pour nous joindre, une seule adresse :
unsaparis@orange.fr

Vos permanents :


Mr Dominique M'GUELLATI :
dominique.mguellati@paris.fr
           01 43 47 84 43
Mlle Alexandra BRANDINI-BREMONT :
alexandra.brandini-bremont@paris.fr
           01 42 76 70 86

PP.jpg

Nouvelles

mobilite.jpgPublié le vendredi 29 mai 2015

Dans le cas d'une réorganisation, certains agents territoriaux pourront bénéficier d'une indemnité s'ils changent d'employeur et de lieu de travail. Le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) vient d'en examiner les modalités. D'autres projets de décrets ont également été discutés.

Le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) s'est majoritairement prononcé, ce 27 mai, en faveur de deux projets de décrets précisant les modalités d'attribution d'une indemnité de mobilité aux agents territoriaux qui changeront d'employeur territorial dans le cadre d'une réorganisation. Le texte vient préciser une disposition de l'article 69 de la loi de Modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles (Maptam) du 27 janvier 2014.
Les agents qui seront contraints de changer d'employeur pourront percevoir l'indemnité si la collectivité ou l'établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre qui les accueille le décide. De plus, la distance aller-retour entre leur résidence et leur nouveau lieu de travail devra être allongée d'au moins vingt kilomètres. En fonction de l'allongement du trajet aller-retour, l'agent recevra de son nouvel employeur une indemnité comprise entre 1.000 et 5.000 euros maximum. Le montant de l'indemnité sera réduit de moitié si l'agent travaille moins de la moitié de la durée légale ou réglementaire. Elle sera versée en une seule fois au plus tard dans l'année qui suit l'installation de l'agent dans son nouveau lieu de travail.
Un agent qui devra changer de résidence du fait du déplacement de son lieu de travail pourra percevoir une indemnité dont le plafond variera entre 5.000 et 7.000 euros, selon le nombre de ses enfants. Mais la distance entre le domicile et le lieu de travail devra avoir été allongée d'au moins 90 kilomètres. Quant à l'agent dont le changement de résidence familiale entraînera la perte d'emploi de son conjoint, il pourra obtenir jusqu'à 8.000 euros.
Une majorité des représentants syndicaux ont émis un avis défavorable. Ils ont regretté que l'attribution de l'indemnité soit laissée à la libre appréciation des employeurs locaux et qu'il n'existe pas de plancher.

Formation et égalité entre les femmes et les hommes

Très attendu également, un projet de décret prévoyant un doublement (de 5 à 10 jours) de la durée de la formation d'intégration des agents des catégories A et B à partir du 1er janvier 2016 devra être réexaminé lors de la prochaine séance plénière du CSFPT, en principe le 1er juillet prochain. C'est le résultat du vote défavorable exprimé à l'unanimité par les représentants syndicaux. Certains ont déploré que le contenu exact des cinq jours supplémentaires de formation n'ait pas été précisé par le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT).
Le CSFPT s'est par ailleurs penché sur un projet de décret concernant le devenir des fonctionnaires de l'Etat en charge de la gestion des fonds européens, suite au transfert de la compétence de l'Etat aux régions. Le texte fixe les conditions dans lesquelles les agents peuvent, après avoir exercé leur droit d'option, être intégrés dans la fonction publique territoriale, mis en détachement sans limitation de durée ou mis à disposition, à titre gratuit, sans limitation de durée. Il a reçu un avis favorable à la majorité des membres du CSFPT.
L'instance a émis un avis favorable à l'unanimité sur deux autres textes. Le premier précise le contenu du rapport sur la situation en matière d'égalité entre les femmes et les hommes que devront élaborer, préalablement à la préparation de leur budget, les collectivités territoriales et les intercommunalités de plus de 20.000 habitants, à compter du 1er janvier 2016. Ce rapport a été instauré par l'article 61 de la loi du 4 août 2014 pour l'égalité réelle entre les femmes et les hommes.
Le second texte est un projet d'arrêté fixant la liste des indicateurs contenus dans le rapport sur l'état de la collectivité. Il recense les informations devant figurer dans ce rapport que toutes les collectivités doivent présenter tous les deux ans devant le comité technique et servant à la réalisation, à l'échelle nationale, des bilans sociaux.

Thomas Beurey / Projets publics


^ Haut ^